Opinions

Métiers de l’immobilier : impacts et conséquences de la crise sanitaire

Par Kevin Gormand
CEO et co-fondateur de Mubawab

L’ensemble des entreprises et des secteurs sont, à l’heure actuelle, toujours concernés par la crise de la Covid-19. Elle a particulièrement mis en lumière la transformation numérique du secteur de l’immobilier qui s’est fortement accrue au cours de ces derniers mois. Aujourd’hui, le digital permet aux professionnels de l’immobilier de se réinventer et de déployer des moyens créatifs pour continuer à mettre en relation l’offre et la demande malgré la pandémie.


De nouveaux outils au service des professionnels de l’immobilier
La réalité augmentée (AR) présente d’importants intérêts pour les promoteurs ou les agents immobiliers. Il est aujourd’hui possible, grâce à cette technologie, d’agrémenter la photo d’un appartement vide avec des meubles au choix. Sur une photo prise avec un smartphone, l’on peut ainsi ajouter des meubles, et, au final, montrer clairement au futur acheteur ou locataire ce à quoi la pièce ou l’appartement tout entier pourrait ressembler pour lui permettre de se projeter.

Parallèlement, sur des biens en construction ou qui sont déjà construits, l’on est capable, grâce à la réalité virtuelle (VR), de proposer une véritable visite du bien, et ce, même si celui-ci n’est pas encore construit ! Les visites virtuelles permettent ainsi aux acheteurs de poursuivre leur recherche de propriété depuis leur domicile. C’est une nouvelle façon, plus performante, pour eux de présélectionner les biens qui répondent réellement à leurs critères sans se déplacer. Les professionnels de l’immobilier vont, grâce aux visites virtuelles, pouvoir identifier les potentiels acquéreurs les plus prometteurs et travailler plus efficacement. Si l’on prend l’exemple de la Chine – pays qui a été extrêmement touché par la pandémie du coronavirus – les acheteurs se sont plus que jamais fiés aux visites virtuelles. Sur le seul mois de février 2020, les agents immobiliers et les acheteurs chinois ont effectué environ 350.000 visites virtuelles par jour, soit environ 35 fois plus qu’en janvier, selon SupChina, site d’information mondial qui se concentre sur la Chine.

Par ailleurs, en plus des visites virtuelles, les professionnels de l’immobilier utilisent les plateformes de communication en ligne pour organiser des «journées portes ouvertes virtuelles». Ces éléments sont d’une grande aide dans la prise de décision afin de pouvoir aisément se projeter avec de nombreux détails (environnement extérieur, voisinage…) sans avoir, pour autant, à se déplacer. À l’heure de la digitalisation, la visite virtuelle et la réalité augmentée offrent de nouvelles perspectives aux agents, promoteurs et autres acteurs de l’immobilier. L’intelligence artificielle (IA), autre technologie très avancée, permet, elle, d’aller encore plus loin et de rendre le secteur immobilier plus innovant.

Intelligence artificielle et immobilier
L’intelligence artificielle est omniprésente dans nos sociétés et a déjà grandement révolutionné certains secteurs. L’immobilier n’est pas en reste et est également disrupté par cette technologie. À titre d’exemple, l’IA offre la possibilité d’aménager des bureaux comme on le souhaite en tenant compte de plusieurs paramètres : nombre de personnes, nombre d’espaces de réunion, nombre d’espaces fermés, etc. Elle agrège ensuite les meilleures propositions en fonction des différents goûts et permet de répondre, voire anticiper, aux réels besoins des employés. Ces nouvelles fonctions intelligentes sont destinées à aider les gestionnaires de biens immobiliers à optimiser les espaces de bureau et à améliorer l’expérience sur le lieu de travail. Elles sont, pour l’instant, réservées aux bureaux mais vont rapidement se démocratiser et s’étendre aux particuliers. Ce n’est qu’un exemple parmi d’autres qui prouve, s’il en était besoin, que les différents usages de l’IA au sein de l’industrie immobilière ont beaucoup progressé et continueront de progresser, et que cette technologie détient le potentiel nécessaire pour révolutionner le secteur en s’immisçant sur toute la chaîne de valeur immobilière. En somme, le digital est un atout majeur pour le secteur de l’immobilier et sa place ne va faire que se renforcer dans les mois et années à venir. Cette crise sanitaire a, en effet, eu le grand «avantage» de mettre en exergue qu’il est indispensable de dématérialiser le plus possible afin d’avoir de la fluidité et de la réactivité. Cela touche les administrations publiques et les sociétés privées, mais également l’immobilier où le digital était déjà bien déployé. Demain, il le sera plus encore. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page