Opinions

Mesures restrictives: ce que vous avez maintenant le droit de faire au Maroc

EDITO. C’est sur WhatsApp que j’ai appris la nouvelle. En fait, j’ai reçu un communiqué annonçant un allègement des mesures restrictives, lundi aux alentours de 22h. L’ami qui m’a transféré le communiqué m’a demandé : «Encore une fake news ?». Je me connecte aussitôt sur Le Site info et je constate que les rédactions ont bien fait leur boulot. L’info est publiée. Non, ce n’est pas une fake news.

Le Maroc a bel et bien allégé plusieurs dispositions sanitaires. Ce qui change : les rassemblements dans des espaces fermés avec moins de 50 personnes et dans des espaces ouverts avec moins de 100 personnes sont désormais tolérés par les autorités, à condition d’avoir une autorisation.


L’ouverture des théâtres, salles de cinéma, centres culturels, bibliothèques, musées et monuments à hauteur de 50% de leur capacité est également autorisée, tandis que les transports publics auront droit à plus de capacités d’accueil. Salles des fêtes avec 50% de leur capacité d’accueil, accès aux plages, ouverture des piscines publiques à hauteur de 50% de leur capacité font partie des autres bonnes nouvelles de la soirée, en plus de la réouverture progressive des mosquées.

Cependant, les citoyens s’interrogent sur le sort de l’autorisation exceptionnelle permettant les déplacements inter-villes, surtout à l’approche imminente de la saison estivale. Cette autorisation sera-t-elle maintenue, ou se dirige-t-on vers sa suppression pure et simple ? C’est le flou concernant cette question. Autre point essentiel : le Maroc va-t-il rouvrir ses frontières ? Si oui, quand et à quelles conditions ? Les sources les plus fiables évoquent le mois de juillet, mais rien d’officiel. Quoi qu’il en soit, ce n’est pas une fake news : la vie semble revenir, peu à peu, à la normale, grâce notamment aux efforts du royaume en matière de vaccination. Néanmoins, restons vigilants, en attendant -on le souhaite- d’autres bonnes nouvelles.

Hicham Bennani / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page