Opinions

Hausse des prix: le prochain gouvernement face à une équation complexe

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Attachons nos ceintures, et prenons une grande inspiration, car la hausse des prix promet de faire l’actualité, pour un bon moment encore. Le bal des répercussions de la flambée des cours mondiaux, sur les prix des produits de grande consommation, est bel et bien ouvert, et les opérateurs sont, l’un après l’autre, en train d’entrer dans la danse, ne pouvant en encaisser davantage. La mauvaise nouvelle étant que les coûts du fret, pour ne citer que ceux-là, ont récemment augmenté à leur tour, compliquant davantage la donne pour l’ensemble de l’écosystème économique.

En bout de chaîne, crise sanitaire oblige, le consommateur a, quant à lui et dans le meilleur des cas, conservé le même revenu, quand il ne s’est pas vu, scénario du pire, privé de son gagne-pain. Et même avec la tant espérée indemnité pour perte d’emploi, ou encore la lointaine et hypothétique hausse attendue du Smig, le poids de l’inflation aura continué à peser sur le panier de la ménagère, ou plutôt à en alléger le contenu. C’est que la liste des produits concernés se rallonge à vue d’œil, rendant le coût de la vie prohibitif, même dans les pays nantis. En France et en Espagne, par exemple, où des hausses du Smig ont été annoncées en fin de semaine dernière, la tension sociale n’est pas pour autant retombée, les «rallonges» consenties ayant été jugées en deçà des besoins. C’est dire que notre futur gouvernement aura une équation socio-économique bien complexe à résoudre. Il lui faudra, d’une part, préserver un tissu économique qui tente de recoller les débris provoqués par la pandémie et, d’autre part, prendre en main un citoyen dont le pouvoir d’achat s’érode de jour en jour. De la haute technicité, quoi !


Meriem Allam / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page