Opinions

Baccalauréat au Maroc: des résultats satisfaisants

Les résultats de la première session du baccalauréat ont de quoi ranimer l’optimisme de tous ceux qui doutaient sérieusement du niveau académique de nos jeunes lycéens et de la capacité du système éducatif à former des «lumières». Les chiffres à ce sujet sont parlants, avec un taux national de réussite frôlant les 70% et plus de 52% de mentions obtenues. L’on retient aussi cette prouesse concrétisée dans les branches scientifiques où le taux de réussite a battu son record en dépassant les 66%.

Bref, le niveau est relevé et, en dépit des circonstances particulières de dispensation des cours et de tenue des épreuves, les lycéens ont tenu le coup. Nous ne souhaitions rien de moins à notre jeunesse et à notre système éducatif ! Toutefois, ce que nous souhaiterions aussi, c’est de voir de moins en moins de ces futurs espoirs filer sous le nez de leur pays pour aller poursuivre leurs études et s’installer sous d’autres cieux, là où la valorisation du potentiel est plus forte. Le rehaussement de la qualité de l’offre d’enseignement supérieur, mais aussi son élargissement et la mise en place de mesures d’accompagnement et de soutien de ces «cracs» deviennent d’autant plus cruciaux afin que cette jeune matière grise puisse forger son savoir dans son pays.


Il s’agit également de ne plus cantonner le must de l’offre éducative aux seuls créneaux scientifiques, mais de donner aussi leur chance d’épanouissement aux meilleurs potentiels littéraires, techniques et, pourquoi pas, sportifs ou artistiques. Pour construire -et réussir surtout- le Maroc du Nouveau modèle de développement, le pays a besoin de toutes ses ressources, dont justement ces jeunes bacheliers. Ce sont ceux-là mêmes qui porteront l’étendard national dans quelques années… à condition de leur injecter une bonne dose d’optimisme, de civisme, de citoyenneté, de confiance et d’encouragement. 

Meriem Allam / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page