Maroc

Trafic portuaire : trois segments fragilisés par la crise sanitaire

Le nouveau bilan de l’activité portuaire montre que la crise sanitaire n’a pas été sans impact négatif sur certains trafics, notamment ceux des véhicules neufs produits dans le pays, des passagers et des croisiéristes. En effet, le trafic des véhicules neufs a atteint 425.378 unités en 2020, dont plus de 75,5% à l’export, enregistrant une baisse de 27,8% par rapport à l’année précédente. Cela est dû à la suspension temporaire de l’activité des principaux opérateurs au Maroc inhérente à la crise sanitaire.

En ce qui concerne le trafic des passagers, les ports marocains ont enregistré une diminution de 80,4% par rapport à 2019 en raison de la suspension des voyages internationaux et des mesures sanitaires afin de limiter la propagation de la pandémie. Enfin, en ce qui concerne les croisières, les ports marocains ont enregistré 27.339 croisiéristes, soit une baisse de 85,9%.


Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page