Maroc

TIC : Inwi lance les Innovation Workshops

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Un programme de six ateliers sera animé par des experts d’Inwi durant les prochains mois. Un premier focus a été consacré aux objets connectés. Si l’aspect attractif de ces objets semble prometteur, la réussite industrielle de leur commercialisation est à relativiser.


Le monde devrait compter 150 milliards d’objets connectés à l’horizon 2025. La tendance de l’«Internet of Things», appelée à prendre de plus en plus d’ampleur, a fait l’objet d’un workshop, organisé jeudi dernier par Inwi dans sa série de modules et formations à destination des médias. «L’objectif étant de mieux comprendre ces modifications technologiques qui ont non seulement des impacts au niveau économique mais aussi au niveau sociétal», explique Nadia Fassi-Fihri, PDG d’Inwi. «Innovation Workshops» est un programme de formation articulé autour de six ateliers qu’animent des experts en technologies de l’information et de la communication ainsi que des professionnels du digital et de l’économie numérique.

Le premier focus sur l’Internet des objets a permis d’analyser la montée en puissance de cette nouvelle tendance touchant à tous les rayons de notre vie quotidienne : la santé, l’éducation, la domotique, la sécurité, la musique, les divertissements, les smart-cities, etc. que certains qualifient d’ores et déjà de Web 3.0. «Un Web où ce sont des acteurs non-humains qui commencent à agir et à produire sur le net», explique Ouassim El Arroussi, directeur Marketing B2B chez Inwi.

Si, pour l’instant, l’utilisation de cet Internet des objets semble encore limitée, surtout auprès du grand public dans un marché comme le Maroc, il n’en demeure pas moins que les experts présagent un grand avenir à ce domaine, surtout dans le cadre de son utilisation industrielle. «Nous commençons à entrevoir des tendances industrielles intéressantes, surtout dans le cadre de services comme la gestion du trafic, la géolocalisation, la vidéosurveillance ou encore la télémétrie», explique El Arroussi. Une offre dans ce sens commence à être proposée par les fournisseurs marocains surtout auprès des entreprises et des autorités locales. Pour de nombreux observateurs, le recours à ce type de solutions est encore perçu comme un phénomène de mode lié au cycle de «hype technologique». Autrement dit, «Des doutes subsistent encore quant à la réussite industrielle de ce type de produits», précise l’expert d’Inwi.

En outre, la question de la sécurité des données transmises via ces objets est au centre de la problématique. 80% des objets connectés seraient aujourd’hui vulnérables, surtout ceux utilisant la technologie Wi-Fi.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page