Maroc

Taza : La RADEETA investit plus de 468 MDH

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Lors de son dernier Conseil d’administration tenu en décembre dernier, la Régie autonome de distribution d’eau et d’électricité de Taza (RADEETA) a dévoilé son plan stratégique pour la période 2017-2021. Ce plan s’appuiera sur des investissements de plus de 468 MDH dont plus de 320 MDH qui seront alloués au volet assainissement, tandis que 126 MDH iront à l’activité «eau».

De leur côté, les engagements de la régie en matière d’eau et d’assainissement sont de l’ordre de 289 MDH. Selon le management de la RADEETA, «ce budget couvre le lancement de plusieurs grandes infrastructures portant sur les activité eau potable et assainissement liquide». Ainsi, pour l’eau, les projets portent entre autres sur le renforcement de l’alimentation de la ville de Taza en eau potable, la mise à niveau générale des ouvrages et du réseau de distribution d’eau. Il s’agit aussi de la généralisation de l’accès à l’eau potable et ce à travers le branchement au réseau des foyers des ménages à faible revenu, le rajeunissement du parc des compteurs, et l’amélioration de la qualité des services rendus aux habitants de la ville.


Cela dit, «les paiements attendus sont de l’ordre de 40,96 MDH», précise la régie. S’agissant des projets relatifs à l’assainissement liquide, ces derniers concernent la mise à niveau technique de son réseau, mais aussi son renforcement pour solutionner les problèmes d’insuffisance de dimensionnement et d’inondations des zones basses, et ce via l’amélioration de la capacité hydraulique. Il est aussi question de la construction d’ouvrage d’interception ayant pour objectif l’élimination des rejets dans la nature. La régie compte aussi équiper les zones d’extension en réseau et réaliser un réseau tertiaire des eaux usées dans les niveaux qualifiés de denses. À cela s’ajoute la construction d’une station de traitement des eaux usées. Les paiements prévus à ce niveau atteindront les 108,33 MDH.

Par ailleurs, durant ce Conseil d’administration, la direction de la régie a présenté les réalisations de l’année 2016. Ainsi, l’année dernière, la RADEETA a procédé à l’acquisition d’un terrain de 40 hectares pour y construire une station d’épuration des eaux usées et a signé des conventions en vue de généraliser l’accès à l’eau et à l’assainissement à la périphérie de la ville.

Les réalisations de l’année dernière ont également porté sur la modernisation du réseau d’agences commerciales. Ce n’est pas tout puisque la régie a lancé, l’année dernière, la première tranche des travaux relatifs au schéma directeur d’eau potable. Ce dernier vise entre autres l’amélioration de l’alimentation en eau de la ville. «En 2016, le montant des investissements prévisionnels relatifs à la réalisation d’infrastructures et aux réseaux de distribution d’eau potable et de collectes des eaux usées sont estimés à plus de 49MDH», précise le management de la régie.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page