Maroc

Tarfaya-Fuerteventura : La ligne maritime opérationnelle

Les autorités portuaires des Îles Canaries ont confirmé le démarrage de la ligne Puerto Del Rosario-Tarfaya une fois que cet établissement portuaire sera mis en service.


Les autorités de l’Île de Fuerteventura dans l’archipel canarien sont soulagées. La très attendue ligne maritime reliant le port de Rosario à celui de Tarfaya est confirmée. Elle sera mise en service dès l’inauguration du port marocain prévue cette année. C’est ce qu’a confirmé le président de l’autorité portuaire de Las Palmas, Luis Ybarra. Le quai qui sera réservé à la desserte maroco-canarienne est en phase d’adéquation pour être conforme avec les nouvelles exigences de la ligne, a souligné le responsable canarien. Cette ligne, a-t-il ajouté, permettra le développement d’une nouvelle industrie dérivée de la transformation des produits de la mer, destinée au marché européen. L’inauguration du port a accusé beaucoup de retard. Initialement, il était prévu que ledit port soit opérationnel durant l’exercice 2015.

De leurs côtés, les autorités du port de Puerto Del Rosario se disent prêtes. Pour accueillir cette nouvelle desserte, ledit port a mis en place un bureau d’inspection frontalière et de gestion douanière. «La nouvelle ligne sera un élément majeur dans la création d’emplois et la dynamisation de l’économie des Îles», estiment les pouvoirs publics de l’archipel. Il s’agirait de la première ligne maritime directe qui reliera l’Afrique à l’Europe en deux heures seulement, a souligné le maire de Fuerteventura Nicolas Gutierrez. Les différentes municipalités de l’archipel canarien se sont lancées dans une course pour voir qui sera l’heureux établissement amené à abriter cette connexion. Les autorités de Las Palmas nourrissaient l’espoir d’accueillir cette première connexion avec le futur établissement de Tarfaya.

D’ailleurs le port de La Luz de Las Palmas était donné favori pour relier l’archipel au Maroc par voie maritime. Finalement, les autorités de Fuerteventura n’ont pas lâché l’affaire et ont fini par décrocher ce service. Comme l’avait souligné Ahmed Moussa, le consul général dans l’archipel canarien, la ligne présente de nombreuses perspectives d’affaires pour les deux zones. En effet, le port de Tarfaya est promu à un bel avenir. Selon une étude commanditée par les autorités portuaires de l’archipel, il serait intéressant de relier le port du Grand Canaria avec Tarfaya à travers une ligne directe de marchandises afin de développer les exportations en matière de fruits et légumes.

Au vu des enjeux du secteur du transport entre les deux régions, le Maroc et les Îles Canaries ont mis en place un comité mixte en charge de mettre en place des stratégies conjointes en matière de connectivité. Cette décision visant à rattraper le temps perdu entre ces deux régions en matière de liaisons en tous genres, a été décidée en marge des travaux du Salon Atlantique de logistique et de transport (SALT) en 2014. Lors de sa première réunion, ce comité avait annoncé que les travaux de réaménagement du port marocain étaient à 75% achevées. De même, un bureau commercial sera ouvert à Tarfaya par les autorités insulaires afin de booster les échanges commerciaux. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page