Maroc

Tanger-Tétouan-Al Hoceima: Les retenues des barrages se contractent

C’est un déficit de 306 millions m3 par rapport à 2021 qui est constaté au niveau des retenues des barrages dans la région. Les réserves des barrages de la région avaient atteint, le 12 août de l’année précédente, environ 1,05 milliard m3, soit un taux de remplissage de 61,03%. 

Les retenues des barrages situés dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima ont enregistré, jusqu’au 12 août courant, un déficit de 306,32 millions m3, par rapport à l’année dernière.

Les réserves des grands barrages de la région atteignent 744,48 millions m3, soit un taux de remplissage d’environ 43,23% de la capacité des barrages, qui s’établit à 1,7 milliard m3, indique un rapport de la Direction générale de l’Eau, relevant du ministère de l’Équipement et de l’eau.

Les réserves des barrages de la région avaient atteint, le 12 août de l’année précédente, environ 1,05 milliard m3, soit un taux de remplissage de 61,03%.

Au niveau de la zone de Loukkos, les retenues du barrage Oued El Makhazine (province de Larache), le plus grand barrage de la région, ont atteint 363,6 millions m3, soit un taux de remplissage d’environ 54%, contre 530,4 millions m3 durant la même période une année auparavant (78,8%), tandis que les retenues du barrage Dar Khrofa se sont établies à 140,6 millions m3 (29,3%).

Concernant les retenues du barrage 9 avril (préfecture de Tanger-Assilah), elles se sont élevées à 40 millions m3, soit un taux de 13,3%, tandis que ce taux a atteint, au niveau du barrage Ibn Battouta, 15,7% (4,6 millions m3).

Dans la province de Tétouan, le barrage d’Acharif Al Idrissi a atteint un taux de remplissage de 86,1% (104,7 millions m3), tandis que les barrages de Nakhla et de Smir ont enregistré des taux respectifs de 70,7% (2,98 millions m3), et de 88,9% (34,6 millions m3).

Pour ce qui est du taux de remplissage du barrage de Moulay El Hassan Ben El Mahdi, situé dans la province de Fahs-Anjra, il s’est établi à 69,9% (16,4 millions m3), tandis que le barrage Tanger Méditerranée a atteint un taux de 95,5% (21 millions m3).

Les réserves au niveau du barrage de Chefchaouen se sont établies à 11,3 millions m3 (92,4%), tandis que les retenues ont atteint 4,1 millions m3 pour le barrage Abdelkrim El Khattabi, situé dans la province d’Al Hoceima (34,8%), et 0,6 millions m3 (10,7%) dans le barrage de Jomoua.

Il est à préciser que face à la situation de stress hydrique que connaît le Royaume, le ministère de l’Equipement et de l’eau a lancé une campagne de communication, qui s’étale sur deux mois, pour sensibiliser l’ensemble des citoyens à la nécessité de lutter contre le gaspillage de l’eau et promouvoir une consommation responsable des ressources hydriques.

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page