Maroc

Tanger : la ZAE de Tanja Balia accueille les premiers ouvriers du secteur informel

Remise des clés du premier lot d’unités industrielles installées dans la Zone d’activité économique de Tanja Balia. L’opération a bénéficié à 45 ouvriers exerçant dans le secteur informel. 

La cérémonie de remise des clés du premier lot de magasins industriels au profit des ouvriers du secteur informel s’est tenue, lundi, au siège de la wilaya de la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Cette cérémonie a été présidée par le wali, Mohamed Mhidia, en présence du gouverneur de la province de Fahs-Anjra, Abdelkhalek Marzouki, du président du Conseil régional, Omar Moro, du DG de l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN), Mounir El Bouyoussfi, du président du Conseil communal de Tanger, Mounir Laymouri, et des représentants des services administratifs concernés.

L’occasion de remettre les clés du premier lot d’unités industrielles installées dans la zone d’activité économique (ZAE) de Tanja Balia aux ouvriers travaillant dans le secteur informel.

À noter que 45 bénéficiaires ont été concernés par cette opération qui porte sur un premier lot de magasins industriels, lesquels font l’objet d’une convention de partenariat ayant nécessité une enveloppe budgétaire de 320 MDH, avec une contribution du Conseil régional à hauteur de 50 MDH.

Le wali de la Région a précisé que les deux nouvelles ZAE, sises à Mghogha et Tanja Balia, ont une capacité globale de 280 unités. Il a indiqué qu’elles ont été réalisées dans le respect des conditions de santé, de sécurité et de prévention requises, et ce, pour un montant de 320 millions de dirhams (MDH).

Il a rappelé, par ailleurs, que ces zones ont été financées dans le cadre d’un partenariat entre le ministère de l’Intérieur, le Conseil régional, l’APDN, la direction des domaines de l’État et la commune de Tanger.

Quant à la ZAE de la province de Fahs-Anjra, qui a mobilisé une enveloppe budgétaire de 132 MDH, elle dispose d’une capacité de 70 magasins industriels et 92 locaux commerciaux, a précisé Mhidia, rappelant que cette zone a été réalisée dans le cadre d’un partenariat entre la province, le Conseil régional, l’APDN, les Habous et la commune de Bahraouiyine.

Les bénéficiaires de ces unités seront accompagnés par le ministère de l’Industrie et du commerce, l’Agence Maroc PME, la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC), à travers la prise en charge de 50% du loyer pendant une période de deux ans et la fourniture d’autres services nécessaires, dans la perspective d’assurer l’opération de délocalisation dans de bonnes conditions.

Les bénéficiaires ont ainsi été appelés à adhérer activement à cette opération, à travers l’accélération du transfert de leurs activités vers les nouveaux locaux dans un délai d’un mois, la fermeture de leurs anciens locaux précaires, et la contribution au bon fonctionnement de la ZAE de Tanja Balia. Notons que les ZAE de Tanja Balia et d’Aouama sont dotées d’une capacité respective de 120 et 160 unités industrielles, d’une superficie de 200 m2 chacune et de 7 mètres de hauteur, et ce, afin de permettre aux bénéficiaires d’exercer leurs activités dans de meilleures conditions.

Sami Nemli avec agences

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page