Maroc

Taghazout Bay : le Radisson Blu remplace Melià

La chaîne hôtelière Radisson Hotels a fait son entrée sur la station balnéaire de Taghazout à travers l’exploitation, à partir du 1er juillet, du village de surf Sol House, précédemment géré par le groupe espagnol Melià Hotels International.

Moins de six ans après le début de l’exploitation par le groupe espagnol Melià Hotels International, du village de surf Sol House, situé dans la station balnéaire de Taghazout Bay, cet établissement est géré par le Radisson Hotel Group depuis le 1er juillet 2021. Le contrat d’exploitation a déjà été signé pour la gestion de ce surf camp qui s’étend sur 5 ha et dispose d’une capacité totale de 350 lits et 91 bungalows. Le Radisson compte également assurer la gestion d’une partie résidentielle de la station. L’établissement (village de surf) classé 4 étoiles fait partie, à l’instar d’autres actifs hôteliers à Taghazout Bay, notamment Hyatt Place, Hyatt Regency Taghazout, Hilton et Marriott, du portfolio de la société d’investissement touristique Madaëf, filiale du groupe CDG. Pour rappel, Madaëf détient actuellement 45% du capital de la Société d’aménagement et de promotion de la station de Taghazout (SAPST), dédiée à l’aménagement, au développement, à la commercialisation et à la gestion de la station Taghazout Bay. Pour leur part, Sud Partners (consortium mené par Akwa group) et le Fonds Ithmar Al Mawarid (ancien FMDT) disposent chacun de 25% du capital de la SAPST créée en juillet 2011. Le reste est détenu par la Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT), soit 5%. Par ailleurs, la chaîne Radisson Hotels compte également gérer des actifs hôteliers appartenant à Madaëf au sein de Saïdia et Al Hoceima.


Madaëf compte ouvrir six hôtels d’ici fin 2021
Dans un récent communiqué, Madaëf annonçait l’ouverture de six nouvelles unités hôtelières d’ici fin 2021. Les unités en cours d’ouverture représenteront plus de 3.000 lits supplémentaires dans le portefeuille de Madaëf, avec la création de 3.000 nouveaux emplois directs et indirects. Ces ouvertures concernent Hyatt Regency Taghazout, déjà opérationnel, un village de vacances touristiques et une résidence touristique à Al Hoceima, le Marriott Rabat ou encore Kasbah Aït Abbou et Kasbah Dar Al Hiba. L’enveloppe consentie par Madaëf pour ces ouvertures s’élève à 2,5 MMDH, dont la moitié est consacrée à la destination Al Hoceima. Par ailleurs, Madaëf annonçait, en octobre dernier, un accord avec son partenaire historique Club Med portant sur un programme d’investissement de 312 MDH pour développer le Club Med Marrakech La Palmeraie et redynamiser le Club Med Yasmina.

Deux hôtels Radisson prévus à Agadir
Le projet Agadir City Center, porté par la société éponyme en qualité de maître d’ouvrage, verra la réalisation de deux hôtels : l’un classé 5 étoiles sous l’enseigne Radisson Blu et l’autre commercialisé sous l’enseigne Radisson 4 étoiles. Le premier hôtel du palais des congrès sera doté d’une capacité de 150 chambres et suites et 18 ryads. La réalisation des travaux de cet hôtel sont toujours en cours de construction au niveau du projet Agadir City Center. Le second hôtel a été acquis courant 2017 en état de gros œuvres par le groupe Al Maghribia Lil Istitmar. Cet hôtel 4 étoiles, en cours de finition, est érigé sur un terrain de 14.571 m2 à proximité du projet Agadir City Center. Il dispose de 198 chambres et 26 suites et aura nécessité un montant d’investissement avoisinant les 360 MDH. Les deux hôtels seront orientés vers la clientèle d’affaires et fonctionnera en partenariat avec le palais des congrès et expositions. L’implantation à Agadir du Radisson Blu sera la quatrième au Maroc après Taghazout, Marrakech et Casablanca. 

Yassine Saber / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page