Maroc

Spécial Agadir. Comment sauver le tourisme ?

En plus des projets menés dans le Programme de développement urbain d’Agadir, la Société de développement régional se charge aussi de l’épineuse question du renouvellement du parc hôtelier de la destination Agadir à travers le lancement du mécanisme de subvention dédié à la rénovation des infrastructures hôtelières.

Au moment où le Programme de développement urbain (PDU) d’Agadir 2020-2014 prévoit le relifting de la zone touristique et balnéaire, y compris le réaménagement de la corniche, reste la question du renouvellement du parc hôtelier. Au niveau de la destination Agadir qui dispose d’une capacité de 32.091 lits, près de 32 unités hôtelières sont en difficulté. Ces établissements concentrent 10.062 lits, soit 35% de la capacité totale de la destination. Presque la moitié de cette capacité peut être rénovée, soit plus de 4.985 lits qui n’ont pas d’arriérés, alors que le reste est fermé, en redressement ou en liquidation.


D’où l’importance du mécanisme de subvention dédié à la rénovation des infrastructures hôtelières lancé par la Société de développement régional (SDR) du tourisme. Cette dernière a déjà lancé l’Appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour que les établissements touristiques bénéficient de ce mécanisme, qui fait partie des principaux programmes de la SDR. Elle offre une aide au coût de rénovation des hôtels à hauteur de 30% (plafonnée à 10 MDH). Au total, ce mécanisme a été doté d’une enveloppe de 120 MDH pour la période 2020-2022. Il accompagne aussi les bénéficiaires de ce programme sur le plan technique et dans la réalisation des études.

Aménagement touristique : une 1ère étude pilotée par la SDR outre la rénovation des unités hôtelières, le second programme mené par la SDR tourisme est celui du développement et de la promotion du tourisme rural et culturel. L’objectif étant de valoriser l’arrière-pays de la région Souss-Massa.

Les aménagements des sites touristiques sont actuellement en cours dans la vallée d’Ait Mansour dans la province de Tiznit et au sein du site archéologique d’Igiliz à Taroudant. Les travaux sont également attendus au niveau des aires d’accueil près des greniers collectifs à Chtouka Ait Baha et au sein de certains sites du Pays d’accueil touristique d’Ida Outanane. La SDR contribue aussi à l’aménagement des zones d’investissement touristique. Une première étude est pilotée par la SDR pour la zone nord de Taghazout (autour du spot de surf Anchor Point) qui inclut également l’aménagement de la corniche du village de Taghazout, avec son prolongement nord jusqu’à la Source.

La SDR se met au digital dans le plan d’action de la SDR, figurent la conception et le développement d’une solution digitale pour la promotion touristique de la région Souss-Massa. Baptisé Explore Agadir Souss-Massa, ce projet de promotion touristique constitue le troisième programme consacré au digital. Cette plateforme vise à mettre en lumière les atouts touristiques de la destination Souss-Massa.

Véritable repère et mine d’informations pour les touristes souhaitant explorer la région, elle propose divers circuits et activités et sera bientôt disponible en plusieurs langues. La SDR va également doter la ville d’Agadir d’un centre et de plusieurs kiosques d’information touristique au niveau de toute la région. Le premier kiosque a été construit au niveau de la place Al Amal à Agadir et ouvrira bientôt ses portes aux touristes.

Relifting de la Médina d’Agadir ce n’est pas tout. L’offre de la SDR inclut aussi l’animation touristique qui représente le quatrième programme, à travers la Médina d’Agadir. Acquis à la fin du mois de décembre 2019 par la SDR, cet espace artisanal et touristique connaît plusieurs travaux d’aménagement et de mise à niveau de ce lieu culturel qui vient compléter et enrichir l’offre d’animation touristique de la région.

Parallèlement, la SDR est chargée d’autres projets, tels que la réhabilitation de la Kasbah d’Agadir Oufella qui s’inscrit notamment dans le cadre du Plan de développement urbain 2020-2024. Une collaboration étroite entre les archéologues marocains et espagnols ayant mené les fouilles a abouti à plusieurs trouvailles. La plus importante concerne l’ancien portail principal de la Kasbah. Les travaux de réhabilitation des différentes composantes (murailles, plateforme d’accueil…) sont d’ores et déjà lancés.

L’artisanat : une collection de 120 produits par ailleurs, la SDR ambitionne également de valoriser et sauvegarder l’artisanat régional, à travers un projet visant «l’innovation et la production d’une collection de 120 produits artisanaux inspirés des savoir-faire de la région». La SDR a ainsi sollicité trois artistes designers (Amina Agueznay, Khadija Kabbaj et Noureddine Amir) pour mener ce travail. Ainsi, le trio de designers est chargé d’encadrer, d’accompagner et d’impliquer les artisans de la région dans la conception et la production des différentes créations. Ce cheminement créatif vise à insuffler aux artisans l’envie d’innover, tout en instaurant une culture d’émulation.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page