Maroc

Souss-Massa : l’ONSSA recense les pépinières de la région

L’opération permettra à l’ONSSA d’établir un état des lieux des pépinières recensées. L’objectif est de les mettre à niveau en vue de l’obtention de l’agrément phytosanitaire, et ce, en vertu de la loi n° 76.17, relative à la protection des végétaux.

C’est parti pour le recensement des pépinières de Souss Massa. À l’instar de ce qui a été réalisé dans d’autres régions du Royaume, et en vertu de la loi n°76-17 relative à la protection des végétaux, promulguée le 14 juillet 2021, l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), à travers sa Direction régionale de Souss-Massa, a entamé cette opération qui devrait durer huit mois. Elle vise à inventorier toutes les pépinières installées dans la région et à procéder à leur géolocalisation numérique. Selon la direction régionale de l’ONSSA, cette campagne nationale permettra d’établir un état des lieux de ces structures et de procéder à leur mise à niveau sur le plan phytosanitaire.

De ce fait, cette assistance technique s’inscrit dans le cadre de la mise en application de la loi n° 76.17, relative à la protection des végétaux, notamment le volet lié au contrôle phytosanitaire des pépinières. En effet, selon l’article 43 de cette loi, les pépinières sont soumises à l’obtention d’un agrément phytosanitaire afin de vérifier l’état des plantations et des produits végétaux lors des cycles de production et de commercialisation.

Constituer une base de données des pépinières
La finalité de cet agrément est de généraliser le contrôle des végétaux à l’échelle nationale en vue d’éviter l’introduction et la dissémination des organismes nuisibles, et ce, en conformité avec les nouvelles règles imposées par l’accord de l’OMC sur l’application des mesures sanitaires et phytosanitaire (Accord SPS).

Il s’agit d’organiser les pépinières, à l’instar de ce qui a été entrepris pour d’autres secteurs, et d’assurer une bonne gestion phytosanitaire des organismes nuisibles afin de préserver le patrimoine végétal national. En se référant à la loi n°76-17 relative à la protection des végétaux, la production, la circulation et la plantation des végétaux et des produits végétaux, y compris dans les pépinières et laboratoires, sont soumises aux contrôles phytosanitaires, mais aussi à un agrément sur le plan phytosanitaire, délivré par l’autorité compétente, à savoir l’ONSSA.

C’est pourquoi les différentes assistances techniques déployées dans les zones d’action des directions régionales de l’office permettront de constituer une base de données de l’ensemble des pépinières au niveau national sur le plan phytosanitaire.

Infection : traitement ou destruction
En vertu de l’article 43, «les pépinières et les laboratoires doivent tenir un registre phytosanitaire, y compris sous forme électronique, retraçant les opérations phytosanitaires qu’ils effectuent dans le cadre de leur activité professionnelle». Si, lors du contrôle, il apparaît que certains végétaux ou produits végétaux sont infestés par des organismes nuisibles ou ne répondent pas aux exigences phytosanitaires qui leur sont applicables, l’autorité compétente prend toutes mesures appropriées, notamment le traitement et/ou la destruction desdits végétaux et produits végétaux, et si nécessaire, l’interdiction partielle ou totale de leur production, de leur circulation ou de leur commercialisation. Ces mesures phytosanitaires sont exécutées par les opérateurs concernés ou, en cas de défaillance, par l’autorité compétente, à leurs frais et risques.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO


whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

FLO Retail & Shoes : ouverture d’une succursale au Morocco Mall



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page