Maroc

Sans surprise, Casablanca-Settat et Rabat-Salé-Kénitra créent 48,2% de la richesse nationale

 

Deux régions ont participé à la création de 48,2% de la richesse nationale au titre de l’année 2015, selon le Haut-commissariat au Plan (HCP).

Il s’agit de la région de Casablanca-Settat avec 32,2% et celle de Rabat-Salé-Kénitra (16%), a précisé le HCP dans une note d’information relative aux comptes régionaux de l’année 2015.

La contribution totale des régions Tanger-Tétouan-Al Hoceima (10,1%), Fès-Meknès (9%), Marrakech-Safi (8,9%), Souss-Massa (6,5%) et Béni Mellal-Khénifra (5,8%), s’est élevée à 40,4% du PIB, a souligné le HCP.

Les régions de l’Oriental, de Drâa-Tafilalet et les trois régions du sud n’ont contribué qu’à hauteur de 11,3% à la création de la richesse nationale, avec (4,8%), (2,6%) et (3,9%) respectivement.Compte tenu de ces conditions, le HCP a fait état d’une accentuation des disparités du PIB entre les régions au titre de l’année 2015.

Ainsi, quatre régions ont enregistré des taux d’accroissement du PIB largement supérieurs à la moyenne nationale (4,5%), a relevé la note, précisant qu’il s’agit des régions de Dakhla-Oued-Ed Dahab (16,5%), de Laâyoune-Sakia el Hamra (10,2%), de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (7,9%) et de Casablanca-Settat (7%).
Quant aux régions de Béni Mellal-Khénifra et Guelmim-Oued Noun, elles ont marqué des taux de croissance proches de la moyenne nationale avec 4,3% et 4,1% respectivement.

En revanche, les autres régions ont présenté des taux de croissance entre 2,2% (région de Rabat-Salé-Kénitra) et -0,1% (région de Fès-Meknès).

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page