Maroc

Région de Tanger: Le paysage urbanistique change

La Région TTA a connu un bond spectaculaire en termes d’urbanisation et d’habitat. Plusieurs programmes ont été mis en place pour rehausser la qualité de vie des citoyens de la région.

Conformément au nouveau découpage territorial, la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima a été créée en 2015 en regroupant l’ancienne Région Tanger-Tétouan et la province d’Al Hoceima. Avec une superficie de 17.262 km², soit 2.4% du territoire national, la région compte une population de 3,6 millions d’habitants selon les résultats du Recensement général de la population et de l’habitat de 2014, soit 10,5% de la population nationale, représentant une densité de 218,8 habitants/km². La région regroupe six provinces et deux préfectures, 22 cercles et 146 communes dont 88 en milieu rural.


Urbanisation renforcée
L’armature urbaine de la région a été renforcée par la création de plusieurs pôles urbains, notamment la nouvelle ville de Chrafate qui vise la production de 30.000 logements et le pôle d’Ibn Battouta (16.000 logements). L’ensemble de ces projets dont les retombées commencent déjà à se faire sentir, contribue au développement économique et social de la région. Le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville a également mis en œuvre un ensemble de mesures et d’actions visant à promouvoir le secteur et à améliorer les conditions d’habitat de la population tant en milieu urbain qu’en milieu rural.

Ces politiques ont eu globalement des retombées positives sur le secteur au niveau de la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima qui a enregistré un rythme de production de l’habitat qui, depuis 2010, dépasse la croissance annuelle des ménages (notamment en milieu urbain). Ce qui ouvre de nouvelles perspectives pour une plus grande contribution du secteur à la croissance et au développement de la région et une maîtrise du processus d’urbanisation de la région.

Dans ce sens, une forte croissance de la production de logement a été observée dans la région durant ces dernières années. Et ceci grâce aux incitations mises en place par les pouvoirs publics d’une part et, d’autre part, à la mobilisation à grande échelle du foncier public pour la réalisation des programmes de résorption de l’habitat insalubre et de la promotion de l’habitat à faible valeur immobilière.

En termes d’urbanisation, la région regorge d’importantes potentialités, en termes de ressources humaines qualifiées, et de richesses halieutiques et en biodiversité, en plus de sa position comme pôle industriel. Ces différents avantages poussent les acteurs nationaux à investir dans la dynamisation de l’économie bleue, tout en faisant des métropoles de Tanger et Tétouan des locomotives de développement dans le contexte de la mondialisation, à travers le renforcement de leur compétitivité et l’instauration d’un système de gouvernance compatible avec leurs particularités, de manière à atténuer les disparités sociales et les inégalités spatiales, répondre aux besoins des citoyens et réaliser la justice sociale et spatiale.

Sanae Raqui / Les Inspirations Éco Docs

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page