Maroc

RAM, ADM, ONCF, Barid, 2M… les grands corps malades du secteur public

L’impact de la crise sanitaire liée au Covid-19 a bon dos, mais il n’explique pas toutes les difficultés de quelques grandes entreprises publiques placées en réanimation financière. De Royal Air Maroc aux chaînes de télévision, le Trésor s’arrache les cheveux. Tour d’horizon. Autoroutes du Maroc : Au bord d’une sortie de route Fragilisée par une dette abyssale de 40,39 milliards de dirhams, en plus d’une perte de 933 millions l’an dernier, la société est priée de réinventer son modèle économique...

Cet article est réservé aux abonnés

Abonnez vous pour lire cet article ainsi que tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Déjà abonné connectez vous ICI

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page