Maroc

Provinces du Sud : un potentiel économique des plus prometteurs

Le peuple marocain célèbre, le lundi 6 novembre 2023, le 48e anniversaire de la Marche verte. Une épopée glorieuse, symbole du patriotisme marocain et de la mobilisation nationale en faveur de l’intégrité territoriale du pays. Pensée et initiée par feu le Roi Hassan II, à travers son discours historique du jeudi 6 novembre 1975, cette «longue marche» pacifique a permis la récupération des provinces du Sud à travers la mobilisation de 350.000 Marocaines et Marocains. C’est dans ce contexte qu’aussitôt après leur intégration à la mère-patrie, l’insertion économique et sociale des Provinces du Sud a été à l’origine d’une rapide mise à niveau économique et sociale.

Une dynamique d’émergence
Aujourd’hui et plus que jamais, les provinces du Sud connaissent un essor spectaculaire, sous la conduite du Roi Mohammed VI, grâce au Nouveau modèle de développement des provinces du Sud (NMDPS), élaboré à l’initiative du Souverain et officialisé par le discours Royal de Laâyoune, le 6 novembre 2015, à l’occasion de la célébration du quarantième anniversaire de la Marche verte.

L’objectif étant de placer le citoyen au cœur du processus de développement. Ce n’est donc pas par hasard que les trois régions constituant les provinces du Sud, à savoir Guelmim-Oued Noun, Lâayoune-Sakia Al Hamra et Dakhla-Oued Eddahab se soient inscrites dans une dynamique d’émergence et de croissance économique. Preuve en est que les provinces du Sud réalisent des trajectoires parmi les plus dynamiques du Royaume, sur le plan de la croissance économique, mais aussi en matière d’accueil de projets d’investissement dans divers domaines (infrastructures, énergies renouvelables, social…).

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO

whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

FLO Retail & Shoes : ouverture d’une succursale au Morocco Mall



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page