Maroc

Protection sociale: ce qu’a dit Akhannouch en Conseil de Gouvernement

Lors de la séance des travaux du Conseil de Gouvernement du jeudi 23 décembre 2022, le Chef de gouvernement s’est arrêté sur l’engagement structurel du gouvernement à mettre en œuvre le projet de protection sociale dans les délais fixés à cet effet, rappelant que ce projet fait l’objet d’une attention particulière de Sa Majesté le Roi, que Dieu l’Assiste.
Il a également rappelé le lancement du projet d’assurance maladie et de retraite au profit de 3 millions de citoyens, hommes et femmes, grâce à l’adoption de nombreux décrets.
Le chef du gouvernement a indiqué que les nouveaux projets de décrets garantiront l’assurance maladie et la pension de retraite au profit d’environ 8 millions de Marocains, dont 1,6 million d’agriculteurs, un demi-million d’artisans et 170 000 chauffeurs de taxi, sans compter les ayants droit qui leur sont associés.
Le Chef de Gouvernement a également souligné que le gouvernement aura permis à près de 11 millions de Marocains de bénéficier des assurances et de retraites proposant les mêmes services et le même panier de traitements que ceux dont bénéficient les salariés du secteur privé et du secteur public.
Dans le même contexte, le chef de gouvernement a affirmé qu’à ce jour, 11 conseils de gouvernement se sont tenus, et que chaque conseil  aura été marqué par des décisions à caractère social, ce qui signifie que le choix de renforcer les piliers de l’État social pour le gouvernement se traduit en actions et décisions impactantes.
Le chef de gouvernement a également saisi cette occasion pour annoncer le remboursement de la dette TVA accumulée au profit des entrepreneurs du secteur privé. À savoir que 2,5 milliards de dirhams ont été injectés pour payer la taxe sur la valeur ajoutée, et 1,5 milliards de dirhams seront injectés la semaine prochaine, suivis de 9 milliards de dirhams avant fin avril 2022, afin que les entreprises, notamment les petites et moyennes, puissent disposer de liquidités importantes afin de soutenir, en situation de crise,  leurs investissements et améliorer leur croissance.
Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page