Maroc

PLF 2022 : les niches fiscales gagnent du terrain

Alors que le Nouveau modèle de développement insiste sur la rationalisation des exonérations, des déductions et la suppression des niches fiscales, le constat est que le PLF 2022 n’a pas suivi à la lettre ces recommandations. En régression de 58,4% à 55,1% entre 2020 et 2021, les exonérations constituent le gros de ces dérogations. À l’inverse, les réductions d’impôts sont en augmentation, représentant 37,6% de ces dispenses cette année contre 28,1% l’année dernière. Malgré les coups de boutoir de la...

Cet article est réservé aux abonnés

Abonnez vous pour lire cet article ainsi que tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Déjà abonné connectez vous ICI

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page