Maroc

Paiement sans contact : VISA et CMI augmentent le plafond autorisé

Visa et le Centre monétique interbancaire augmentent le plafond autorisé des transactions sans contact et sans code PIN de 400 à 600 DH. Une révision à la hausse qui permettrait aux consommateurs, sans avoir à composer le code PIN, un paiement en toute sécurité pour des achats plus importants.

Visa et le Centre monétique interbancaire (CMI) ont annoncé l’augmentation de la limite de vérification de la carte à 600 DH au Maroc. Cette action permettra aux consommateurs, pour des achats plus importants, un paiement sans contact à l’aide de leur carte, téléphone portable ou appareil portable.


«Visa et CMI travaillent en étroite collaboration avec les banques locales et les partenaires de l’industrie des services financiers pour mettre en œuvre cette nouvelle limite sans code PIN, qui représente une augmentation de 50% par rapport au montant actuel de 400 DH», expliquent les deux opérateurs.

En effet, la technologie sans contact offre le moyen le plus rapide, le plus pratique et le plus sécurisé de paiement aux consommateurs et aux commerçants, par simple contact de la carte. Les transactions sans contact étant devenues plus prisées parmi les Marocains pendant la pandémie, ce nouveau plafond continuera à améliorer l’expérience d’achat des consommateurs. Côté sécurité, il est précisé que les cartes sans contact, utilisant le Service Visa Easy Payment, enregistrent les taux de fraude les plus bas tous types de paiement inclus, ainsi qu’aux points de vente où ils restent à des niveaux historiquement bas dans les pays où les paiements sans contact sont largement utilisés. Les cartes sans contact utilisent la même dynamique de sécurité EMV® Chip que la puce de contact, et chaque transaction comprend un code à utilisation unique, garantissant que les informations volées ne puissent pas être utilisées pour créer des cartes contrefaites.

Sanae Raqui / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page