Maroc

Oriental : 149 projets à développer à l’horizon 2027

Le Conseil de la Région de l’Oriental adopte son Plan de développement régional (PDR) 2022-2027, d’une enveloppe budgétaire de 12,8 milliards de dirhams. La mise en œuvre des projets qui en relèvent se fera en trois phases : 71 projets en 2023-2024, 65 en 2025, et 13 en 2026-2027, soit 149 projets au total.  

La Région de l’Oriental est en passe de connaître un essor économique sans précédent. En plus de la validation du Plan de développement régional (PDR) 2022-2027, elle se prépare au lancement de la première ligue internationale de surf à Saïdia, à la création d’un centre régional de stockage d’informations «Data center» et au lancement d’une plateforme de traitement des effluents liquides provenant des unités de trituration d’olives. C’est ce qui ressort de la dernière session ordinaire, du mois de mars, du Conseil régional.

Un nouveau PDR pour 12,8 MMDH
Les membres du conseil ont adopté à l’unanimité le PDR 2022-2027. Ce plan ambitieux repose sur sept axes principaux et prévoit la réalisation de 149 projets à travers quelque 51 programmes, générant 92.000 emplois. Il mobilise une enveloppe budgétaire de 12,8 milliards de dirhams (MMDH), répartis sur les huit préfectures et provinces de la région.

La province de Figuig se taille la part du lion avec 15% des projets, suivie de près par Nador (14%), Taourirt (13%), Oujda-Angad, Guercif et Driouch (12%), et enfin Berkane et Jerada (11%). La mise en œuvre des projets se fera suivant trois phases, avec 71 projets en 2023-2024, 65 projets en 2025, et 13 projets en 2026-2027, soit 149 projets au total.

Le Conseil y contribuera à hauteur de 4,5 MMDH (35% de l’investissement global). Pour Abdenbi Bioui, président du Conseil de la région, l’adoption de ce plan est une étape cruciale dans le développement économique régional. «Le conseil a travaillé en étroite collaboration avec toutes les parties prenantes pour mettre en œuvre des programmes de développement ambitieux, parmi lesquels le PDR de l’Oriental», souligne-t-il. Ce plan, qui constitue un pacte solide entre le conseil et le gouvernement, tient compte des spécificités de chaque province et contribuera à réduire les disparités territoriales et sociales.

Une démarche participative et inclusive
Considéré comme un document stratégique résultant d’un effort commun, la réalisation de ce programme a nécessité la tenue d’ateliers et de consultations territoriales, ainsi que des réunions et rencontres de communication avec les autorités centrales, régionales, provinciales et les différents acteurs.

Le PDR 2022-2027 est le fruit d’un effort collectif qui a permis de mettre en application les orientations royales. Il a également tenu compte des défis du Nouveau modèle de développement, des objectifs de Schéma régional d’aménagement du territoire (SRAT) et du programme intégré de développement, ainsi que des orientations de l’État et des particularités de la région.

La première ligue internationale de surf à Saïdia en 2023
Au cours de cette réunion, les membres du conseil ont étudié et approuvé un accord-cadre de partenariat visant à créer et à soutenir des modèles économiques types axés sur la création d’emplois dans la province de Figuig. Par ailleurs, ils ont approuvé un projet de traitement des effluents liquides provenant des unités de trituration d’olives dans les communes d’Al Ayoun Sidi Mellouk et Ain El Hajrat, situées dans la province de Taourirt.

Cet accord met l’accent sur l’importance de protéger l’environnement et de promouvoir des pratiques durables dans l’industrie. L’organisation de la première ligue internationale de surf à Saïdia en 2023 a également été approuvée grâce à un partenariat entre la région et l’Académie marocaine de surf.

Ce projet sportif passionnant mettra en valeur les compétences des surfeurs marocains sur la scène internationale, renforçant ainsi le statut de la région en tant que destination de choix pour les sports nautiques.

27 projets adoptés
Le conseil a examiné pas moins de 27 points à l’ordre du jour de cette session, dont la programmation de l’excédent budgétaire, ainsi que l’examen et l’approbation d’une convention avec le ministère du Tourisme, de l’artisanat de l’économie sociale et solidaire et la wilaya de l’Oriental, visant à développer le système de l’Économie sociale et solidaire (ESS). Parmi les autres sujets abordés, on peut citer le projet de partenariat pour la création de la Maison de l’Afrique, ainsi que l’agrandissement et l’aménagement du complexe sportif de l’Université Mohammed Ier à Oujda. Parmi les projets phares prévus, il y a lieu de citer l’étude et l’approbation d’un accord pour la construction et l’équipement du centre régional de stockage d’informations «Data center», au sein du complexe Majal pour l’intelligence et l’innovation territoriale de Berkane. Ce projet important implique le ministère de la Transition numérique et de la réforme de l’administration, la wilaya de l’Oriental, la Région de l’Oriental, la province de Berkane, la commune et la Société de développement local (SDL) Majal Berkane.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO


whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

FLO Retail & Shoes : ouverture d’une succursale au Morocco Mall



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page