Maroc

Miloudi Moukharik: “Ce gouvernement ne doit pas oublier la dimension sociale”

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Après les résultats des dernières élections, quelles sont les principales attentes de l’UMT ?
Ce gouvernement doit avoir la fibre sociale et ne pas oublier la dimension sociale dans sa politique. Il s’agit de mettre en place une politique sociale qui soit au service de toutes les catégories sociales, et non pas uniquement en faveur des nantis. Nous attendons l’amélioration des conditions de travail des salariés et l’ouverture d’un round de dialogue social avec, à l’ordre du jour, l’ensemble des questions sociales. Il s’agit aussi réviser certaines décisions rétrogrades.

Vous avez évoqué la révision de certaines décisions. Quelles seraient les plus prioritaires ?
Il s’agit essentiellement de la hausse de l’âge de la retraite. Cette réformette, qui a augmenté les cotisations sans rendre service aux salariés, ne semble plus avoir atteint ses objectifs et il est temps d’abroger cette décision prise par le gouvernement de Benkirane et entérinée par son successeur El Otmani. L’autre dossier à portée cruciale porte sur les libertés syndicales qui ont connu une régression durant les deux précédents mandats.


Etes-vous optimistes pour la relance du dialogue social ?
Au sein de l’UMT, nous sommes surtout pragmatiques. Pour l’instant, nous ne sommes ni optimistes ni pessimistes. Nous sommes dans l’attente de la déclaration gouvernementale, de même que la tradition exige d’accorder à chaque nouveau gouvernement les 100 premiers jours, et, sur la base des résultats obtenus, nous allons affirmer notre position.  

Younes Bennajah / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page