Maroc

Marrakech. L’université forme sur les soft skills

Les life skills et les soft skills sont devenus essentiels pour le développement de la personnalité de l’enseignant et de l’apprenant dans le monde du travail, en général, et dans le secteur de l’éducation et de la formation en particulier. D’où l’organisation d’un atelier de formation par l’École normale supérieure sur le thème «Quels soft skills pour le métier de l’enseignant(e) ?»

Un atelier de formation a été organisé, récemment à Marrakech, par l’École normale supérieure (ENS) relevant de l’Université Cadi Ayyad, au profit de ses étudiants, autour du thème «Quels soft skills pour le métier de l’enseignant(e) ?».


«Cette rencontre est importante et ses incidences sont positives sur la formation de base et continue, ainsi que sur la formation des futurs enseignants.

Les life skills et les soft skills sont devenus essentiels pour le développement de la personnalité de l’enseignant et de l’apprenant dans le monde du travail, en général, et dans le secteur de l’éducation et de la formation en particulier», a déclaré Khadija El Hariri, directrice de l’ENS de Marrakech.Cette rencontre a été marquée par plusieurs interventions, dont la première a été présentée par Marie Jeanne Trouchaud, enseignante psychothérapeute et co-fondatrice de l’association «Savoir Etre et Vivre Ensemble» (SEVE), sur le phénomène de la violence en milieu scolaire, en mettant l’accent sur la manière d’agir face aux divers sentiments, le développement de la confiance en soi, l’écoute et la gestion des crises, et en proposant différentes approches pour la lutte contre la violence chez les enfants et adolescents à l’école.

Le 2e exposé a été animé par Lahcen Tifroute, professeur à l’ENS de Marrakech et enseignant-chercheur en sciences de l’éducation, sous le thème «le gai savoir en apprentissage : un savoir plein d’amour, d’humour et d’humeur», à travers lequel il a souligné l’importance des soft skills dans la réussite de l’opération d’apprentissage.

La 3e intervention de Leila El Ouafi, enseignante au centre régional des métiers de l’éducation et de la formation de Casablanca, a porté, elle, sur l’application des «life skills» au sein de groupes d’étudiants de l’ENS, formés dans le cadre de cet atelier.

Pour sa part, Laila Ouchen, enseignante à l’Institut supérieur des professions infirmières et techniques de santé à Marrakech, a axé son exposé sur certains aspects liés à l’importance des life skills et des soft skills dans les vies personnelle et professionnelle et leurs impacts sur le parcours professionnel réussi de l’enseignant et de l’apprenant.

À noter que cette rencontre, qui s’est déroulée dans le strict respect des mesures préventives anti-Covid en vigueur, s’inscrit dans le cadre des activités annuelles programmées par l’ENS et intervient conformément aux dispositions de la loi-cadre 51.17, notamment en ce qui concerne le système des valeurs prôné par l’école marocaine.

Sami Nemli avec Map

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page