Maroc

Maroc-UE : Bruxelles durcit la “norme sociale”

Adopté dans une certaine indifférence, le projet de directive européenne sur le «devoir de vigilance» pourrait valoir des ennuis à de nombreux fournisseurs, sous-traitants marocains qui ont des relations d’affaires avec des firmes européennes. Ceux qui auraient tendance à s’affranchir du droit social et des exigences environnementales vont devoir chercher des nouveaux «gisements» de compétitivité. Dans le textile-habillement, les centres d’appels, l’industrie chimique, l’agroalimentaire ou dans les coopératives qui fournissent les grandes maisons européennes de parfumerie, il faudra apporter la...
LesEco.ma

Besoin de lire cet article réservé aux abonnés ?

Visionnez une courte vidéo publicitaire ou abonnez-vous !

OU

Déjà abonné ? Connectez vous

Bouton retour en haut de la page