Maroc

Marché monétaire : le déficit de liquidité bancaire se creuse encore

Au cours de la semaine écoulée, le marché monétaire a été marqué par un creusement notable du déficit de liquidité bancaire, mettant en lumière diverses tendances dans les secteurs primaire et secondaire.

Le déficit de liquidité bancaire moyen s’est accru de 4,90%, atteignant ainsi -131,1 milliards de dirhams (MMDH). Cette augmentation intervient alors que les avances sur 7 jours de la Banque centrale ont augmenté de 4,4 MMDH pour atteindre 51,9 milliards.

Parallèlement, les placements du Trésor ont connu une légère hausse, avec un encours quotidien maximal de 17,8 MMDH enregistré en date du 5 février 2024, comparativement à un encours quotidien maximal de 17,2 milliards lors de la période précédente.

Dans ce contexte, le Taux moyen pondéré (TMP) s’est stabilisé à 3,0%, tandis que le Taux du marché interbancaire MONIA (Moroccan Overnight Index Average: indice monétaire de référence au jour le jour, calculé sur la base des transactions de pensions livrées ayant comme collatéral les bons du Trésor) a reculé à 2,966%. Lors de sa dernière séance d’adjudication, le Trésor a procédé à une seule levée sur la ligne à 2 ans à un taux limite de 3,2681%, entraînant ainsi une augmentation de +4 points de base du taux primaire pour cette maturité.

Tendances contrastées sur le marché secondaire
Dans le marché secondaire, les taux ont affiché des évolutions divergentes. La maturité à 13 semaines a enregistré la plus forte hausse (+1,7 points de base), tandis que la maturité à 5 ans a enregistré la plus forte baisse (-3,1 points de base).

Prévisions monétaires  et obligataires
Pour la prochaine période, il est prévu que Bank Al-Maghrib réduise son rythme d’intervention sur le marché monétaire, avec une injection de 42,4 milliards sous forme d’avances à 7 jours, contre 51,9 milliards cette semaine.

En ce qui concerne les prévisions obligataires, le Trésor, ayant déjà couvert par ses levées les deux premières semaines de ce mois l’ensemble des échéances de février, devrait gérer sereinement cette situation de confort. Il est probable qu’il cherche à opérer des adjudications sur le Moyen et Long Terme (MLT) pour le reliquat de ses besoins estimés à 4 milliards, avec une tendance à la baisse des taux.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

FLO Retail & Shoes : ouverture d’une succursale au Morocco Mall



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page