Maroc

L’ONSSA poursuit ses efforts de sensibilisation à la veille de Aïd-Al-Adha

A la veille de Aïd-Al-Adha, l’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) poursuit ses efforts en vue de sensibiliser les citoyens sur les conditions d’achat du cheptel, son entretien après l’achat, ainsi que l’abattage et l’examen de l’animal, de la carcasse et de la salubrité de la viande.

Dans un entretien accordé à la MAP, le directeur du département du contrôle de la production alimentaire à l’ONSSA, Abdelghani Azzi, a mis l’accent sur la nécessité de la stricte application des mesures préventives dictées sur le respect des règles d’hygiène à l’occasion de Aïd Al-Adha 1442.


Lors de l’achat de l’animal, Azzi a indiqué qu’il faut veiller à ce que l’animal soit actif et réactif, ne présentant pas de signes de maladies animales tels que la toux, la diarrhée, ou même une augmentation anormale du volume de l’abdomen.

Après l’achat, a poursuivi le responsable, l’animal doit être « bien entretenu » en le mettant dans un endroit sûr, ne présentant aucun danger pour lui ou pour son environnement. Aussi, son alimentation doit être exclusivement constituée d’aliment grossier et d’eau propre, a précisé Azzi, notant qu’il faut cesser de le nourrir 12 heures au moins avant l’abattage.

Concernant l’abattage de l’animal, il faut veiller sur le choix d’un lieu propre et des outils bien aiguisés, en prenant toutes les précautions nécessaires durant l’abattage afin de ne pas contaminer l’animal par les saletés. En outre, les estomacs et les intestins doivent être retirés immédiatement après l’abattage en évitant de contaminer la viande, les mettre dans un récipient spécifique et propre.

Il faut également veiller sur l’inspection des organes, a insisté Azzi, notant qu’en ce qui concerne l’examen de la carcasse, dont la couleur normale est rose clair. « En cas de doute concernant l’état sanitaire de la carcasse (coloration rouge foncée ou jaunâtre), il faut contacter les services vétérinaires locaux ou contacter le centre d’appel de l’ONSSA qui est à l’écoute du consommateur de 08h du matin à 20h du soir, ajoutant qu’une permanence le jour de l’Aïd est assurée pour répondre aux questions sanitaires et donner des conseils », a-t-il dit.

Pour ce qui est du stockage des viandes, Azzi a recommandé de garder la carcasse dans un endroit propre et frais environ deux heures après l’abattage, soulignant que la viande peut être découpée en petits morceaux et stockée selon le besoin.

Azzi a également mis l’accent sur l’importance de préserver le numéro d’identification après l’opération d’abattage, car en cas de doute sur la qualité de la viande, les citoyens peuvent contacter les services de permanence, qui vérifieront leurs réclamations et les traiteront.

Et de noter que le plan d’action de l’ONSSA a porté sur plusieurs mesures pour que le jour du sacrifice se déroule dans de bonnes conditions, notamment l’enregistrement au niveau des services vétérinaires des unités dédiées à l’engraissement des ovins et caprins destinés à l’abattage pour Aïd Al-Adha, ainsi que la supervision de l’opération d’identification des ovins et caprins, et le contrôle des aliments et médicaments.

Pour toutes informations ou réclamations, une permanence est assurée durant la période de l’Aïd-Al-Adha par des médecins et techniciens vétérinaires, dont la liste est disponible sur le site web de l’ONSSA. De même, les citoyens peuvent contacter l’Office via son Centre d’Appel (0801003637) ou ses pages sur les réseaux sociaux.

k o

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page