Maroc

La Norvège soutient les migrants en détresse au Maroc

Merethe Nergaard, ambassadrice du Royaume de Norvège et Ana Fonseca, cheffe de mission de l’Agence des Nations Unies pour les migrations, relevant de l’OIM, ont signé un accord par lequel le Royaume de Norvège contribue pour un montant de 4.000.000 NOK (soit un peu plus de 400.000 €) au programme «RAISE» (Retour volontaire et réintégration pour les migrants en détresse au Maroc).

«Nous sommes heureux de poursuivre notre soutien au programme RAISE, et de contribuer, de ce fait, aux efforts de l’OIM et du gouvernement marocain visant à assister les migrants en détresse qui en expriment la volonté, à retourner volontairement dans leurs pays d’origine», a déclaré Marianne Hagen, secrétaire d’État au ministère norvégien des Affaires étrangères, qui a dirigé la délégation norvégienne à la conférence du Pacte mondial sur les migrations. Hagen et António Vitorino, directeur général de l’OIM, ont aussi pris part à la cérémonie de signature.


Le Maroc est devenu, au fil des années, une étape sur le parcours périlleux vers l’Europe de milliers de migrants, essentiellement originaires de pays d’Afrique subsaharienne.

En effet, des migrants fuyant la pauvreté, le manque d’opportunités ou l’insécurité continuent d’affluer vers le Maroc à la recherche de meilleures perspectives, faisant du Maroc, à la fois, un pays de destination et de transit. Toutefois, la majorité de ces migrants se retrouvent bloqués au Maroc, et exposés aux abus ainsi qu’à divers réseaux de traite des personnes et de trafic illicite de migrants.

En réponse, le Royaume du Maroc et l’OIM ont initié, depuis 2005, un programme d’aide au retour volontaire et à la réintégration (ARVR) pour offrir une assistance administrative, logistique et financière, y compris une aide à la réintégration, aux migrants qui ne peuvent pas ou ne veulent pas rester au Maroc et qui décident librement et sur une base volontaire de retourner dans leurs pays d’origine.

Cette contribution du Royaume de Norvège au programme ARVR est une nouvelle preuve de son soutien aux initiatives du Royaume du Maroc en matière de gestion de la migration, de lutte contre la migration irrégulière et ses conséquences ainsi que d’assistance aux migrants vulnérables.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page