Maroc

La MGPAP sous un feu brûlant

En cette fin d’année 2017, le ton monte au sein de la Mutuelle générale du personnel des administrations publiques (MGPAP). La raison ? Les dysfonctionnements au sein de sa structure et les abus administratifs, notamment du côté de la direction des ressources humaines. Les employés s’insurgent et signent une pétition. L’Assemblée générale de la FDT tiendra, quant à elle, une réunion la semaine prochaine.


La tension entre la MGPAP et ses employés arrive à son paroxysme. Résultat d’un cumul de 8 années de revendications de la part des employés dues, selon une source du Bureau National Unifié des cadres et employés de la MGPAP, aux fausses promesses liées à l’augmentation des salaires, aux primes de fin d’année, à l’évolution hiérarchique et aux licenciements abusifs.

Les causes derrière cette irritation résident dans le non respect de la loi et le non-respect de l’éthique professionnelle par chacun dans la tâche qui lui échoit. «Cette tension au sein de la MGPAP n’est pas née aujourd’hui, mais c’est le résultat d’un cumul de revendications», nous a affirmé Mohamed Hatati, vice secrétaire générale du Bureau National Unifié des cadres et employés de la MGPAP lié à la Confédération Démocratique du Travail (CDT).

«Nous avions tenté à maintes reprises la voie du dialogue mais en vain. Les responsables n’ont jamais voulu respecter les accords à l’issue des réunions, ce qui laisse entre vents et marées nos aspirations», a-t-il ajouté.

Dans le même ordre d’idées, une source a tenu à rappeler que les syndicats opérant au sein de la MGPAP s’étaient réunis, le 12 décembre au siège de la FDT, pour dresser dans un communiqué l’état où les employés de la MGPAP œuvrent. Ce fut également l’occasion pour dénoncer les pressions, voire les humiliations dont ils sont sujets. Le communiqué faisait aussi part de la détermination des employés à recourir à toutes les formes de revendications «légales» et légitimes afin d’acquérir leurs droits.

Le même jour, une pétition dont une copie nous est parvenue, a été signée par l’ensemble des employés de la MGPAP pour dénoncer les comportement abusifs de certains responsables, notamment celui des ressources humaines. 

Cela étant dit, Hatati nous a annoncé que l’Assemblée générale de la FDT se réunira la semaine prochaine afin de décider des dispositions à prendre pour éradiquer ces pratiques malsaines qui n’ont que trop duré !

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page