Maroc

La Caravane des régions met à plat les difficultés de Fès-Meknès

Initiative unique, la Caravane des régions vient de faire escale à Fès-Meknès. Lors d’une conférence  organisée le mardi 06 septembre à Fès, les acteurs politiques et les opérateurs économiques ont été unanimes sur le potentiel économique important que recèle la région et aussi sur les nombreux défis à relever pour accélérer une croissance.

La Caravane des régions, un événement organisé par Les Inspirations Eco  a été l’occasion de mettre à plat toutes les questions et problématiques auxquelles fait face la région de Fès-Meknès  afin de tirer les enseignements et recommandations.

Pour Mohand Laenser, le président de la région Fès-Meknès, « la régionalisation ne doit pas se réduire à une simple redistribution des compétences entre le centre et les régions ».  Laenser n’a pas hésité à souligner que par son expérience entant que ministre, il sait que « les ministres sont trop rétrécis en matière de décentralisation ». Pour le président de la région, les 9 provinces de Fès-Meknès disposent  d’énormes atouts, elle  forme des compétences d’excellence mais elle a du mal à retenir dans la région ces compétences faute d’entreprises qui pourront les accueillir.

Ceci dit,  Laenser a assuré que la  région ne peut pas tout faire mais elle doit être un levier un pilier pour bâtir une croissance, notamment, grâce au Partenariat public-privé.

De son côté, le maire de la ville de Fès, Driss Azami El Idrissi, a affirmé que  «La Région, en tant qu’organisation territoriale, est une opportunité pour toutes les composantes de Fès-Meknès. Tous les acteurs (communes, provinces, préfectures…) ont chacun un rôle à jouer et des missions à accomplir. Maintenant, il faut qu’il y ait une harmonie et cohérence dans les actions entre tous ces intervenants ».

Abdellah Bouanou, président du Conseil de la Commune de Meknès  a insisté sur les obstacles qu’il faudra encore surmonter pour baliser le terrain aux investisseurs, à savoir, «accessibilité au foncier, dépendance à l’égard du centre, enclavement de la région…ce sont de vrais défis à relever ».

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page