Maroc

L’Éducation nationale à l’heure de la régionalisation

Rachid Belmokhtar, ministre de l’Éducation nationale et de la formation professionnelle./DR

 

Le ministère de l’Éducation nationale et de la formation professionnelle a tenu un point de presse, ce lundi à Rabat, pour présenter ses mesures en perspective de la régionalisation. À cette occasion, le ministre Rachid Belmokhtar a fait savoir que la régionalisation avancée prône un développement équilibré et complémentaire entre les régions, en matière d’enseignement.


Le secteur de l’enseignement repose sur des établissements publics avec des compétences territoriales équivalentes à celles des régions et qui s’accommodent du nouveau découpage territorial, a poursuivi Belmokhtar.

Ainsi, soutient le ministre de tutelle, une phase de transition a été amorcée, en avril dernier, avec la révision des différents textes législatifs et réglementaires, en parallèle avec d’autres mesures destinées à étoffer l’effectif des administrations régionales et des directions provinciales et préfectorales.

Dans un exposé présenté à l’occasion, le directeur des Affaires juridiques et des litiges au ministère, Abdelali Akraba, a assuré que les Académies régionales de l’éducation et de la formation (AREF) seront bientôt dotées de ressources budgétaires leur permettant d’honorer leurs engagements. De même, il sera procédé à un redéploiement au niveau régional et provincial des chefs de division et chefs de service.

Revenant sur la mise en place d’un comité central de pilotage et de suivi du processus de création des Académies régionales, Akraba a souligné que la nouvelle recomposition comporte 12 académies au lieu de 16, en plus de 82 directions provinciales.

Le ministère de l’Éducation nationale et de la formation professionnelle se penche sur d’autres mesures devant permettre aux AREF de parachever la composition de leurs Conseils d’administration, avec la nomination de nouveaux membres élus et la mise en place d’un programme de formation dédié à améliorer les compétences managériales des responsables régionaux et provinciaux, conclut Abdelali Akraba.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page