Maroc

Khénifra : comment protéger le cèdre de l’Atlas ?

 Un atelier de sensibilisation sur l’importance des pratiques d’utilisation durable dans la préservation des écosystèmes et de la biodiversité de la réserve de biosphère du cèdre de l’Atlas a été organisé, récemment, au profit d’acteurs et de responsables locaux de la province de Khénifra. 

Le cèdre de l’Atlas est en danger. Victime de la sécheresse et du braconnage, cet arbre emblématique tend à disparaître comme peau de chagrin chaque année. Un atelier de sensibilisation sur l’importance des pratiques d’utilisation durable dans la préservation des écosystèmes et de la biodiversité de la réserve de biosphère du cèdre de l’Atlas a été monté, récemment, au profit d’acteurs et de responsables locaux de la province de Khénifra.

Organisé par Living Planet Morocco (LPM), partenaire officiel au Maroc de l’ONG environnementale internationale WWF (World Wide Fund for Nature), et les parcs nationaux de Khénifra, du Haut-Atlas Oriental et d’Ifrane, cet atelier a été l’occasion de mettre en avant les spécificités de ces trois parcs ainsi que les enjeux liés à la sauvegarde de leurs patrimoines naturels et culturels.

Les intervenants ont, à cette occasion, mis en avant l’impératif de promouvoir les bonnes pratiques de gestion des eaux et des terres au sein de la réserve de biosphère du cèdre de l’Atlas (RBCA), reconnue en 2016 par l’UNESCO, comme  patrimoine mondial pour l’humanité. Les participants à cet atelier, issus de la société civile locale et de diverses institutions publiques, ont également pu découvrir plusieurs bonnes pratiques et techniques à mettre en place pour assurer la durabilité de ces sites.

Utilisation durable de la ressource

Cet atelier a pour but de contribuer à l’amélioration des connaissances des acteurs et décideurs locaux en charge de la gestion et de l’exploitation de la cédraie, étendue sur le périmètre des trois parcs nationaux afin d’appréhender et d’intégrer les besoins des écosystèmes et des espèces de la réserve de biosphère du cèdre de l’Atlas dans la planification et la gestion durable des eaux et des terres.

Ce deuxième atelier s’inscrit dans le cadre du Projet «Revive Atlas Cedar : Gestion et conservation des ressources naturelles par les bonnes pratiques d’utilisation durable des eaux et des terres dans le Moyen Atlas», qui a pour finalité de promouvoir les pratiques d’utilisation durable des eaux et des sols pour une gestion durable des ressources naturelles de la cédraie du Moyen Atlas.

Ce qui passe, notamment, par l’amélioration des connaissances et des compétences d’un réseau de formateurs locaux et d’utilisateurs des ressources naturelles, la mise en œuvre d’un nouveau système intégré de suivi et de surveillance de l’utilisation optimale des ressources locales et la mise en place de quatre projets pilotes de développement des produits et services agro-sylvo-pastoraux.

Les autres propositions consistent en la projection et la dissémination des meilleures techniques de gestion durable des eaux et terres, respectueuses de la réserve de biosphère du cèdre de l’Atlas.

Sami Nemli avec MAP / Les Inspirations ÉCO

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page