Maroc

Inflation : BAM se détache de la doxa monétariste

Dans une note sectorielle sur le secteur bancaire et la stratégie des banques centrales africaines face à l’inflation (ndlr : la hausse des prix est importée via la flambée des cours de l’énergie et des produits alimentaires), l’agence Moody’s conclut que la croissance et les volumes de crédits ne sortiront pas indemnes d’une hausse des taux d’intérêt. Au Maroc, et malgré une inflation qui prend de l’altitude (7%), Bank Al-Maghrib a décidé de ne pas relever son principal taux directeur,...
LesEco.ma

Besoin de lire cet article réservé aux abonnés ?

Visionnez une courte vidéo publicitaire ou abonnez-vous !

OU

Déjà abonné ? Connectez vous

Bouton retour en haut de la page