Maroc

Index «Rokhas» : Souss-Massa en tête

Au titre de l’année 2022, la Région Souss-Massa a consolidé sa position dans le cadre de l’index «Rokhas». Rappelons que cet indice est déterminé à partir de l’évaluation de cinq sous-index dans les deux domaines d’autorisations clés de l’activité urbanistique et économique.

Et de quatre pour la Région Souss-Massa. Elle est, en effet, arrivée en tête, pour la quatrième fois consécutive du classement de la plateforme «Rokhas», dévoilé en fin de semaine dernière. Calculé à partir de l’évaluation de cinq sous-index dans les deux domaines d’autorisations clés de l’activité urbanistique et économique, l’index Rokhas est basé sur un classement automatisé issu des données collectées en temps réel à travers l’évaluation d’une part, du délai moyen de traitement de l’autorisation, mais aussi, de la question d’attractivité via le nombre d’autorisations présentées.

D’autre part, il est tenu compte de l’usage du digital à travers le nombre de procédures immatérielles et la question de l’écosystème, en l’occurrence la performance des services extérieurs et la fiscalité (prix moyen de taxation du mètre carré sur surface autorisée).

Au titre du 4e trimestre 2022, la Région a cumulé un score de 424 points sur la base des scores réalisés dans chacun des cinq sous-index clés : 100 points pour le facteur d’échelle lié au délai de traitement, la fiscalité et l’écosystème et 75 pour la question d’attractivité (9.166 dossiers traités durant ce 4e trimestre et 29.685 au cours de l’exercice 2022). S’agissant du digital, le score est de 51 points. À noter que la Région Souss-Massa est suivie de Marrakech-Safi, Rabat- Salé-Kenitra et l’Oriental.

Inezgane Ait Melloul et Dcheira El Jihadia performent
L’autre fait à signaler, c’est que le classement par préfectures et provinces au niveau national a positionné la préfecture d’Inezgane Ait Melloul à la 1re place pour le 4e trimestre de 2022, avec une place gagnée par rapport au 3e trimestre. Cette tendance est confirmée au niveau du classement des communes, puisque celles d’Ait Melloul et de Dcheira El Jihadia, relevant du ressort territorial de la préfecture d’Inezgane Ait Melloul, ont réalisé, respectivement, 406 et 401 points. De ce fait, elles se placent ainsi au 1er et au 2e rang au niveau national. Dans le détail, la préfecture d’Inezgane Ait Melloul performe essentiellement pour les sous-index de délai de traitement des dossiers et de fiscalité, en enregistrant 100 points pour chacun.

Au niveau régional, la préfecture d’Inezgane Ait Melloul est suivie par la province de Chtouka Ait Baha et celle de Tiznit dont le classement est passé de la 11e et 25e place durant le premier trimestre 2022 à la 16e et 21e place, respectivement, au cours du 4e trimestre de la même année.

Par contre, la préfecture d’Agadir Ida Outanane a été classée à la 27e place durant le premier trimestre 2022 avant de dégringoler à la 35e durant le second trimestre de la même année, occupant la 46e et la 55e place au cours, respectivement, du troisième et quatrième trimestre 2022. Le constat est le même pour la province de Taroudant qui est passée de la 38e place à la 52e alors que Tata a occupé la 63 place avant de rétrograder à la 69e.

Un classement totalement automatisé
Pour rappel, Rokhas est une plateforme qui permet une gestion numérique et traçable des autorisations à caractère urbanistique et économique au niveau national. Le processus de traitement est totalement dématérialisé, du dépôt de la demande d’autorisation par le requérant jusqu’à sa signature électronique par le président de la commune concernée, en passant par les membres de la commission, qui instruisent de manière digitale les dossiers et signent électroniquement leurs avis. À noter que seuls les territoires (Région, province/préfecture, commune/arrondissement) ayant délivré au moins une autorisation à travers Rokhas.ma durant la période sélectionnée, apparaissent dans ce rapport de classement.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page