Maroc

Forum mondial de l’Alliance des civilisations des Nations Unies : franc succès de la 9e édition tenue à Fès

En présence de quelque 1.500 invités, le Forum mondial de l’Alliance des civilisations des Nations Unies (UNAOC), organisé les 22 et 23 novembre à Fès, a été une réussite à tous les niveaux. La Déclaration de Fès, adoptée à l’unanimité, rappelle les fondements de la création de cette Alliance, et fixe les objectifs ainsi que les priorités et le plan d’action pour la prochaine période. 

«Le forum de l’Alliance des civilisations des Nations Unies (UNAOC) a été une réussite à tous les niveaux», tels sont les propos de Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger. En effet, plus de 1.500 participants, dont des délégations officielles représentant des pays et des gouvernements, des jeunes, des associations et des médias, ont pris part aux travaux de ce 9e Forum mondial. La rencontre a été marquée également par la présence de 42 ministres, neuf chefs d’organisations régionales et internationales, ainsi que 12 anciens Chefs d’État ou de gouvernement.

Lors d’une conférence de presse organisée en marge de la clôture du Forum, Bourita a souligné que cette 9e édition, dont les travaux se sont inspirés des orientations contenues dans le message adressé par SM le Roi aux participants, constitue un tournant dans l’action de l’Alliance, eu égard au contexte, au nombre de participants, aux résultats atteints et à «l’esprit de Fès». Le Forum a été aussi un succès en termes de débats, à un moment où le monde a besoin de consacrer les valeurs de dialogue, d’entente, de tolérance et d’écoute tout en faisant prévaloir la raison et la sagesse. «La réussite de ce forum se reflète dans ses résultats qui ont constitué une évolution importante dans l’action de l’Alliance des civilisations», précise Bourita.

Il a précisé que la Déclaration de Fès, adoptée à l’unanimité, rappelle les fondements ayant présidé à la création de cette Alliance de même qu’elle fixe les objectifs, les priorités et le plan d’action pour la prochaine période. Le ministre a, par ailleurs, indiqué que le message royal a constitué un moment important dans cette édition, en tant que document de référence pour l’action de l’Alliance, qui a identifié les problèmes et défini l’approche à suivre pour leur traitement, faisant savoir que les participants ont été unanimes à souligner que ledit message constituait une référence de base pour l’action de l’Alliance.

L’Afrique au cœur du dialogue des civilisations
Évoquant le caractère africain du forum de Fès, Bourita a affirmé que le Souverain veille à ce que l’Afrique soit toujours présente dans l’agenda international, notant que Guterres et Moratinos sont convaincus que le Continent joue un rôle majeur dans divers domaines. «L’Afrique est un acteur positif dans un ensemble de questions, dont celles relatives au dialogue entre les cultures et les civilisations», a-t-il soutenu. Le pari sur le caractère africain du forum a été une réussite, au vu de l’importance de la présence africaine et de la contribution remarquable des pays du Continent.

Dans ce cadre, le ministre a mis l’accent sur l’importance de tenir des rencontres de cette composante africaine de l’Alliance dans le but de développer des mécanismes et plans d’action relatifs à l’Afrique, relevant que l’investissement dans le dialogue et la paix est moins coûteux que l’investissement dans les conflits, les guerres et les agendas négatifs.

Dans une allocution prononcée à la clôture du Forum, le Haut représentant pour l’Alliance des civilisations, Miguel Angel Moratinos, a remercié SM le Roi pour sa vision et son soutien qui ont fait du forum de Fès une réussite à tous les niveaux. Il a également félicité les autorités locales et le gouvernement marocain pour l’organisation réussie de cet évènement international en un temps record.

«En seulement 55 jours, nous avons pu organiser cet évènement qui a été marqué par trois sessions plénières, huit réunions de groupe, deux évènements parallèles et un forum des jeunes fantastique», a indiqué Moratinos dans son mot de clôture. Le responsable onusien a ainsi donné rendez-vous aux participants pour la prochaine édition du Forum de l’Alliance des civilisations, prévue en 2024 au Portugal.

Mobilisation africaine pour rejoindre l’UNAOC
À l’occasion de cette rencontre, Nasser Bourita  a appelé les pays africains à rejoindre le groupe des amis de l’Alliance des civilisations de l’ONU (UNAOC). «Alors que le forum de l’UNAOC se tient pour la première fois en terre africaine, le meilleur message qui pourrait émerger de notre réunion est un appel aux pays africains pour rejoindre le groupe des amis», a affirmé Bourita.

Le ministre a rappelé que le continent africain, en particulier l’Afrique subsaharienne, est sous-représenté au sein du Groupe des amis, notant que l’Afrique n’en représente que 20% des membres et l’Afrique Sub-saharienne 15%, alors que l’Europe représente près de 34%, et que quasiment l’ensemble des pays arabes et d’Amérique latine sont membres du groupe.

Il a aussi appelé à envisager une déclinaison africaine du Forum, qui pourrait se focaliser sur les défis communs des pays africains. «Le Maroc est honoré de réunir à Fès les alliés de la paix et du vivre-ensemble pour discuter ensemble de ce destin commun de l’humanité», précise Bourita.

Rencontres bilatérales
Le ministre a tenu, lors du premier jour du Forum, une série d’entretiens avec ses homologues de plusieurs pays, en marge des travaux du 9e Forum de l’Alliance des civilisations de l’ONU. Il s’agit, notamment, du ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, du ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu et du ministre des Affaires étrangères et européennes, de l’immigration et de l’asile du Luxembourg, Jean Asselborn.

Bourita s’est également entretenu avec le ministre gambien de la Coopération internationale et des Gambiens à l’étranger, Mamadou Tangara, et la ministre des Affaires étrangères et des communautés de la Guinée-Bissau, Suzi Carla Barbosa. Lors du deuxième jour du Forum, il s’est entretenu avec son homologue portugais, João Gomes Cravinho. Il a eu également des entretiens avec le vice-président du parlement du Mercosur, Russomanno Celso, axés sur les perspectives de coopération entre le Maroc et ce groupement régional.


Une large couverture médiatique

Plus de 150 journalistes, cameramans, photographes et monteurs, dont une moitié d’étrangers, se sont partagé le centre de presse édifié spécifiquement pour cette rencontre. D’ailleurs, quelque six agences de presse étrangères ont couvert les travaux de ce forum, notamment l’agence de presse espagnole EFE, l’AFP, l’APA et Anadol. Étaient également présentes de nombreuses chaînes de télévision bien connues du grand public, notamment Al-Jazeera, Al-Arabiya, Sky News Arabia et la chaîne espagnole TVE. La presse africaine, quant à elle, était présente en force à travers de nombreux médias, dont les plus importantes, Africa 24 et TVGE.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page