Maroc

Fès: ce qui est prévu pour relancer le tourisme

Pour promouvoir le territoire, les opérateurs appellent à développer des formules touristiques packagées avec des circuits dans l’arrière-pays et l’ancienne médina. Des campagnes de communication digitale sont également au programme.

La crise de la Covid-19 a impacté la totalité des unités touristiques dans la Région Fès-Meknès. En effet, les opérateurs estiment une perte de 75% du chiffre d’affaires (CA) en 2020, qui passe d’une prévision de 1 MMDH à 274,7 MDH. En 2021, l’estimation du CA est de -49%. La crise a également provoqué l’arrêt de plus de 50 projets pour un montant d’investissement de 335 MDH et menace 9.200 emplois directs et 27.600 emplois indirects dans la préfecture de Fès. Dans la préfecture de Meknès, la crise a touché 3.000 emplois directs et 6.000 emplois indirects.

«À fin septembre, la région a enregistré un taux d’occupation très timide qui varie entre 8% et 11%, ce qui reste très loin des attentes des opérateurs de la région, dont la situation est très complexe», explique Aziz Lebbar, président du Centre régional du tourisme (CRT) de Fès.

En plus de l’arrêt total de l’activité, les opérateurs ont assumé le coût élevé des kits de désinfection, estimé à 400.000 DH. Lors des ateliers organisés par le Comité de veille économique régional (CVER), les opérateurs de la région ont tracé les pistes de relance du secteur. Pour promouvoir le territoire, les opérateurs appellent à développer des formules touristiques packagées, avec des circuits dans l’arrière-pays et l’ancienne médina, et ce, pour remplacer les circuits courts qui ne mettent pas suffisamment en valeur les potentialités touristiques de la région.

Dans ce cadre, les professionnels demandent à l’État de mettre à la disposition du secteur privé les centres d’estivage de la région, surtout ceux situés à Imouzzer Kander et à Ifrane, pour atténuer la concurrence faite aux hôtels. Il est également question de relancer les projets de développement de la capacité litière de la région, principal handicap de la promotion touristique. Il s’agit de repositionner la ville de Fès sur le segment du tourisme des affaires, avec le développement de projets de centres de conférence et salles de congrès.

En effet, les opérateurs veulent accélérer la mise en œuvre des projets structurants du secteur touristique et sollicitent le gouvernement afin de dédier une subvention forfaitaire à la maintenance, l’entretien et la réparation des établissements situés dans les médinas de la région.«Il faut lancer des campagnes de communication digitales pour valoriser les produits culinaires régionaux, notamment à destination des marchés à fort potentiel, et de développer un concept gastronomique autour de la cuisine traditionnelle et l’histoire des villes de la région», précisent les responsables du CRI à l’issue des travaux des commissions sectorielles. Parmi les recommandations, la mise en place d’une ligne de transport directe entre l’aéroport Fès-Saiss et le centre-ville et la révision des modalités de calcul du taux de débit de boisson qui est supérieur de 10% aux taux appliqués par les autres grandes villes touristiques (3%).

Le tourisme interne pour sauver la mise
Parmi les principales priorités des professionnels de la région, figure le ciblage les touristes marocains. «Notre objectif et de mieux commercialiser la destination et de rehausser la part du tourisme interne pour passer de 6% actuellement à 30% d’ici 2022», affirme Aziz Lebbar. Il faut noter qu’un plan d’action a été mis en place avec l’Office national marocain du tourisme (ONMT), dans le cadre de la stratégie nationale de relance touristique. La campagne promotionnelle de la Région Fès-Meknès s’appuiera, entre autres, sur l’affichage (panneaux implantés dans les points névralgiques des villes de Casablanca, Rabat et Tanger), les supports de presse les plus lus et les stations radio les plus écoutées. Des actions de sponsoring des pages Facebook et Instagram du CRT seront également mises en place. Par ailleurs, le CRT travaille sur un vaste chantier de transformation digitale des établissements d’hébergement touristique de la Région Fès-Meknès. Il s’agit de donner une visibilité à tous les établissements hôteliers (riads et maisons d’hôtes touristiques, hôtels, gîtes) et de leur permettre de recevoir des réservations en direct, sans recourir à des intermédiaires. 

Mehdi Idrissi / Les Inspirations Éco

Immobilier : pourquoi les prix sont en hausse continue ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page