Maroc

Factures salées : Lydec sort de son silence (Vidéos)

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Les prix élevés des factures d’eau et d’électricité à Casablanca, ont suscité la protestation de plusieurs citoyens, surpris par des sommes qu’ils jugent exorbitantes.

L’une des personnes touchées a déclaré à LeSiteInfo que tout au long de la période du confinement, il a veillé à payer les frais d’eau et d’électricité, afin de n’avoir aucun problème avec Lydec. Il a toutefois été surpris par le tarif élevé du mois de juin, une somme qu’il n’a jamais payée auparavant.


Il a de même souligné qu’il avait tenté de contacter les responsables de Lydec, mais, à chaque fois, on lui demandait de payer avant de faire sa réclamation.

Afin de clarifier la situation, LeSiteInfo a recueilli les propos du directeur du marketing de Lydec, Fahd Kasmi. « Le contexte du confinement et l’état d’urgence sanitaire ont nécessité la suspension de la plupart des activités de surveillance et le processus de lecture des compteurs », a-t-il confié.

Et d’ajouter : «Les factures, que les clients ont reçu par voie électronique, sont basées sur des estimations de consommation, qui ont été faites en accord avec les autorités et en tenant compte de la période et de la consommation de chaque client, entre les années 2018 et 2019».

Le responsable a poursuivi qu’à partir du 1er juin, les activités de lecture des compteurs ont repris et que ceci permettrait à la société de connaître la consommation réelle de chaque client au cours des 3 derniers mois.

 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page