Maroc

ESCA : de grandes ambitions pour la prochaine rentrée

Forte de ses 28 ans d’expérience, ESCA École de Management est la plus internationale des Business Schools au Maroc. L’établissement forme et accompagne, chaque année, près de 1.000 apprenants issus de la formation initiale et continue, dans la transformation de leur potentiel et leur carrière pour devenir des managers à haut niveau qui contribuent à la performance et l’internationalisation des entreprises au Maroc. Faisant partie des 5% des meilleures Business Schools dans le monde, l’ESCA amorce à la prochaine rentrée une nouvelle ère, par la relocalisation de son campus au cœur de Casablanca Finance City. Les étudiants vont vivre dans de nouveaux espaces modernes et connectés et bénéficieront d’un environnement exceptionnel au cœur de Casa-Anfa avec un grand parc de loisirs, un futur mall et surtout des centaines d’entreprises de rang mondial tout autour. Dans cet entretien avec «Les Inspirations ÉCO», Thami Ghorfi, président de ladite école, revient en détail sur les performances et les grandes ambitions de l’école d’envergure internationale, en étant le premier établissement à obtenir l’accréditation internationale AACSB au Maroc et en Afrique francophone.

À quel point la Covid-19 a impacté votre établissement ?
La crise n’épargne aucune organisation dans le monde. Il y a eu nécessité de nous adapter aussi évidemment. Passées les premières réactions, pour assurer la continuité des enseignements pour nos étudiants, nous avons travaillé et investi pour bâtir nos modèles pédagogiques futurs. Il faut reconnaître que cette crise nous a obligés collectivement dans le monde de l’éducation, à admettre que nous devons repenser notre relation au temps et à l’espace. Nous avons décidé d’investir sur les innovations pédagogiques et la formation de nos enseignants. C’est pour nous le meilleur moyen d’accompagner nos étudiants.


Quelles sont les mesures que vous avez mises en place pour gérer la crise ?
Pour répondre aux défis de la crise sanitaire avec agilité, et assurer la continuité pédagogique, nous avons repensé l’organisation de notre activité. En effet, depuis l’été dernier, ESCA École de Management dispense ses cours en Blended-Learning. Ce nouveau mode d’enseignement a été adopté pour répondre à un double enjeu, permettre à l’ensemble de nos étudiants de bénéficier d’une flexibilité dans l’accès à la connaissance et de progresser individuellement, tout en bénéficiant d’une dynamique collective. Les étudiants ont plus que jamais besoin de la vie au campus, de rencontrer leurs enseignants dans les cours en face-à-face, de travailler avec leurs camarades et de réfléchir aux sujets qui les entourent dans le cadre de travaux de groupes. Dans cette même lancée, et avec l’objectif de maintenir la force de l’internationalité de l’école, nous avons déployé un dispositif international «ESCA COIL SYSTEM» qui a permis d’assurer la continuité de nos activités internationales. Nos étudiants ont ainsi travaillé à distance en interaction avec leurs homologues des Business Schools partenaires dans le monde, dans le cadre de workshops et d’e-conférences. Même lorsqu’il y a restriction de voyager, nous avons assuré à nos étudiants et à ceux de nos partenaires les possibilités de maintenir des fenêtres ouvertes sur les autres cultures, les autres contextes. L’enjeu est de continuer à développer chez nos apprenants la «Perspective Globale», car la mondialisation ne s’arrête pas. Par ailleurs, nous avons organisé, cette année, notre rencontre annuelle des JobDays en format 100% virtuel. Les JobDays@ESCA ont connu la participation de 30 entreprises nationales et internationales ainsi que celle de plus de 300 étudiants de l’ESCA. La mise en lien professionnelle de nos étudiants et diplômés avec les entreprises reste un acte essentiel en cette période.

Quelle est la place du digital et des nouvelles technologies dans votre stratégie de management post-Covid-19 ?
Ces technologies ont vocation à mettre l’étudiant au centre de tous les dispositifs d’apprentissage au sein de l’ESCA École de Management. Nous avons intégré le changement de paradigme pour l’avenir. Nous avons mis en place les plateformes nécessaires pour assurer un enseignement en Blended-Learning favorisant l’individualisation des parcours. Ainsi, chaque étudiante, chaque étudiant, va progresser à son rythme dans certaines disciplines fondamentales. L’essentiel est qu’il ou qu’elle progresse et apporte sa contribution au groupe auquel elle ou il appartient. En plus des enseignements dispensés par les enseignants en classe, ces derniers assurent une présence régulière en «office hours» pour prendre en charge les attentes et les questionnements de leurs étudiants. Enfin, nous sommes entrés dans une ère où il faut repenser nos modes d’enseignement, l’innovation pédagogique est notre principal chantier pour les quelques années qui sont devant nous, pour bâtir l’école du futur.

Quelle approche pédagogique préconisez-vous pour cette nouvelle ère ?
Nos jeunes sont de plus en plus autonomes et parfaitement conscients de leurs aspirations. Pour les accompagner de la manière la plus efficace, nous préconisons la pédagogie active qui mette justement l’apprenant au centre du processus d’apprentissage et qui lui permette, ainsi, de construire son savoir à travers des cas concrets et des situations de recherches. Au sein de l’ESCA École de Management, nous avons fait le constat que cette approche, fortement centrée sur l’étudiant, favorise l’évolution individuelle et soutient le développement des potentiels.

Khadim Mbaye / Les Inspirations Éco Docs

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page