Maroc

El Jadida/Sidi Bennour : Les législatives s’annoncent serrées

La bataille pour désigner les têtes de listes des partis a été très dure. Certains candidats, qui n’ont pas été retenus par leur partis, ont migré vers d’autres couleurs. 


L’ambiance est aux élections législatives à El Jadida. Et bien que la campagne électorale n’ait pas encore été officiellement lancée, elle bat son plein dans les coulisses. Les tensions sont très palpables dans certains partis qui mobilisent leurs militants pour réussir les échéances. Presque toutes les têtes de listes choisies par leurs partis respectives ont officiellement présenté leurs dossiers de candidature à la province d’El Jadida et à celle de Sidi Bennour. Ainsi, le PAM est représenté par Abdelhakim Soujda, député sortant et ex-président de la commune d’El Jadida. Ce dernier est soutenu par des poids lourds comme Mohamed Zahidi, actuel président du Conseil provincial d’El Jadida.

Le Parti de l’Istiqlal a connu des remous pour désigner sa tête de liste. Il a fallu l’intervention directe de Hamid Chabat qui s’est déplacé spécialement jusqu’à El Jadida afin d’aplanir le différend. La bataille faisait rage entre deux ténors du Parti de l’Istiqlal, M’barek Tarmounia, député sortant et président de la commune rurale Kmiss Metouh et l’homme d’affaires Rafik Nacer. Ce dernier menaçait de rallier le PPS pour être tête de liste.

Le Parti de l’Istiqlal voulait absolument garder les deux hommes dans son giron. Après l’intervention de Chabat, les deux hommes ont été maintenus dans le Parti de l’Istiqlal avec comme tête de liste M’barek Tarmounia et comme second Rafik Nacer..  L’USFP est conduit sans problème par Mohamed Zahraoui, actuel président de la commune Ouled Frej. La tête de liste du  parti des ouveaux démocrates est Hamza Rouijaa. Ce sera une première expérience pour ce jeune très engagé dans différentes associations. Pour sa part, le parti du Mouvement Populaire (MP) est représenté par Mohamed Lamkhntar, député sortant et président de la commune rurale Ouled Aissa.

Le PAM a connu des remous au niveau de la province de Sidi Bennour. C’est officiellement Bouchaïb Amar, homme d’affaires et actuel premier vice-président du conseil de la Région Casablanca-Settat, qui a été choisi comme tête de liste. Il a fallu au bureau politique de ce parti d’user de tout son poids pour convaincre Abdelghani Mekhdad, président de la commune rurale Laghnadra, de s’incliner pour être deuxième représentant du PAM à Sidi Bennour. Pour sa part, Tahar Chakir, député sortant, n’était pas content de se voir reléguer à la troisième place du PAM. Il a rejoint l’Union constitutionnelle (UC), en tant que tête de liste pour Sidi Bennour. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page