Maroc

Éducation: La permutation électronique des enseignants démarre le 1er février

L’opération de permutation électronique et de traitement des demandes de mutation pour raisons de santé se fera du 1er au 7 février./DR

Le ministère de l’Éducation nationale et de la formation professionnelle (MENFP) procédera, à partir du 1er février prochain, au lancement de l’opération du service national de permutation électronique et de traitement des demandes de mutation pour raisons de santé.

Cette opération prendra fin le 7 février. Elle vise à faciliter la procédure de mutation des enseignants en dehors des mouvements nationaux de mutation, et à réaliser la stabilité escomptée à même de garantir la transparence et l’égalité des chances sans que cela influe sur le déroulement normal des cours, indique lundi un communiqué du ministère.


Peuvent bénéficier de ce service les enseignants et enseignantes disposant d’au moins une année d’ancienneté générale à fin décembre 2015, et dont la date de départ à la retraite n’est pas inférieure à trois ans à compter du 31 août 2016, précise la même source.

Les résultats de l’opération de permutation seront annoncés durant le mois de mars 2016, avant la publication des notes organiques relatives aux mouvements de mutation, relève le ministère. Et de préciser que les bénéficiaires de cette opération devront rester dans leurs postes d’affectation initiale jusqu’à la fin de l’année scolaire en cours.

Par ailleurs, le ministère a décidé d’organiser l’opération de traitement des demandes de mutation pour des raisons médicales, pour laquelle est éligible tout fonctionnaire disposant d’un dossier médial appuyé d’un rapport de la Commission médicale provinciale ou régionale. Ce rapport doit confirmer que le demandeur est atteint d’une maladie grave, incurable ou chronique nécessitant un suivi médical auprès d’un centre hospitalier, poursuit le communiqué. Quant aux personnes concernées, elles doivent soumettre une demande spéciale de participation à cette opération, accompagnée d’un dossier médical, au directeur de l’établissement scolaire avant le 12 février 2016.

Les dossiers remplissant les conditions précitées seront soumis à la commission médicale relevant du ministère de la Santé pour examen avant d’y statuer après convocation des personnes concernées selon un calendrier à déterminer ultérieurement.

Toutes les informations relatives à ces deux services sont consultables via deux notes ministérielles publiées sur le site web du ministère de tutelle, selon le communiqué.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page