Maroc

Eaton, nouveau locataire du Midparc de Nouaceur

Construite sur 13.586 m², la nouvelle usine emploie actuellement 300 personnes./DR

Le spécialiste mondial en solutions de gestion d’énergie, Eaton, a inauguré sa nouvelle usine dans la zone franche Midparc de Nouaceur à Casablanca, ce mardi. Cette unité a nécessité un investissement de 12 millions de dollars.
 
 
Moins de deux ans après la pose de la première pierre, Eaton a inauguré, mardi 6 septembre, son unité de production ultramoderne au Midparc de Nouaceur. 


Eaton, un des leaders mondiaux en matière de produits et de services pour le contrôle, la distribution et la qualité de l’énergie, opère notamment dans l’aéronautique, l’automobile et l’électrique.

À Casablanca, Eaton va fabriquer des produits intégrés pour Data Center, des racks de distribution d’énergie et une nouvelle technologie de stockage d’énergie, en phase pilote dans le monde, d’après son directeur Afrique, Seydou Kane. 

Construite sur 13.586 m², la nouvelle usine, qui emploie actuellement 300 personnes, sera pour Eaton un centre de production clé pour les clients basés en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique. 

«Nous avons choisi le Maroc comme zone de production, mais nous voulons aussi en faire un hub d’export», a confié Revathi Advaithi, directrice des opérations pour le secteur électrique d’Eaton. Elle n’a pas manqué de vanter les atouts du pays notamment en termes de «main-d’œuvre qualifiée, de fournisseurs locaux performants et une proposition de valeur ajoutée importante».

Dans cette optique, Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, présent à l’inauguration, a fait savoir qu’Eaton compte s’approvisionner localement. Pour illustrer cet objectif, le ministre a montré à l’assistance un composant électronique entièrement fabriqué au Maroc. Mieux, il a proposé à la société américaine de créer un écosystème Eaton, comme cela a été fait avec Renault, dans l’automobile, à Tanger.

Un écosystème Eaton

«Mon objectif est de créer des emplois qualitatifs», a tenu à rappeler Moulay Hafid Elalamy, avant de poursuivre : «J’ai proposé à Eaton de constituer un écosystème basé sur un réseau de fournisseurs locaux en fonction de ses besoins pouvant lui permettre de réduire ses coûts».

En effet, Eaton soutient que le site de Nouaceur lui permettra d’augmenter fortement sa base de fournisseurs locaux pour les matériaux directs comme l’aluminium extrudé, mais également en métallurgie, câblage et emballage. 

Pour renforcer les compétences de ses centres d’excellence en électronique et technologie verte, au sein de l’usine de Nouaceur, Eaton a signé un partenariat avec l’Institut des métiers de l’aéronautique.

De nouvelles compétences

La nouvelle unité vient ainsi accroître les capacités d’Eaton avec de nouvelles compétences. La société va y lancer une nouvelle gamme d’unités de distribution d’alimentation (ePDU) utilisées dans les applications informatiques et les centres de données. Elle va aussi y produire des cartes de circuits imprimés (PCBA) et des modules d’électroniques de puissance pour le transport ferroviaire et l’aéronautique. 

Il faut noter qu’Eaton a délocalisé son usine de Berrechid, fonctionnelle depuis 17 ans, à Nouaceur, avec l’objectif de passer de 300 à 500 employés. 

À propos d’Eaton

Eaton est une société spécialisée dans la gestion de l’énergie. En 2015, elle a réalisé un chiffre d’affaires de 20,9 milliards de dollars. Eaton emploie 96.000 personnes à travers le monde et commercialise des produits dans plus de 175 pays.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page