Maroc

Désenclavement : la méthode de Drâa-Tafilalet

La région table sur le transport aérien pour compenser l’insuffisance de son maillage routier. Dans l’attente de son intégration au réseau autoroutier, elle est l’une des deux seules du pays à disposer d’une infrastructure aérienne composée  de trois aéroports.

La région de Drâa-Tafilalet est née du dernier découpage administratif découlant du décret n°2.15.10 du 20 Février 2015, fixant à douze le nombre de régions du Royaume. Partageant ses frontières avec cinq autres, elle est le territoire frontalier le plus vaste du Royaume. Cette collectivité territoriale, qui compte plus d’1,6 million habitants, soit 4,8% de la population totale du pays, est entourée de Fès-Meknès et Beni Mellal-Khenifra au Nord, de l’Oriental à l’Est et de Marrakech-Safi et Souss-Massa à l’Ouest. À noter que cette région est l’une des plus enclavées du Royaume. Aussi, remédier à cette situation représente un enjeu fondamental pour ce territoire qui demeure à l’écart des grandes voies de communication. Pour surmonter cette problématique, la région table actuellement sur le transport aérien pour compenser la limite de son maillage routier et rompre avec son image de région isolée. Il faut préciser, cependant, qu’elle est l’une des deux seules régions au Maroc à disposer d’une infrastructure aérienne composée de trois aéroports, à savoir l’Aéroport Moulay Ali Cherif de Errachidia, celui de Ouarzazate, qui a été ouvert au trafic aérien public en 1971 et celui de Zagora.

Aéroports de la région : 206.529 passagers accueillis en 2019
La région a récemment bénéficié d’une augmentation de la fréquence de vols reliant ses aéroports à Casablanca et d’une baisse des tarifs dans le cadre de la subvention des vols de la part du Conseil régional de Drâa Tafilalet et d’autres acteurs régionaux, pour le renforcement des liaisons aériennes. En chiffres, les aéroports de la région ont accueilli l’équivalent de 206.529 passagers durant l’année 2019 (année de référence avant la pandémie de Covid-19). Dans le détail, c’est l’aéroport d’Ouarzazate qui a accueilli le plus de passagers, avec un total de 136.007 en 2019 (contre 89.024 en 2018). D’une superficie de 3.200 m2, le terminal de cet aéroport dispose d’une capacité de 260.000 passagers par an. Il est suivi par celui de Moulay Ali Chérif, situé à 2,5 km de la ville Errachidia, qui a reçu 53.366 passagers durant la même période (contre 36.915 en 2018). S’agissant de l’aéroport de Zagora, il a affiché aussi une forte hausse, passant de 10.004 passagers en 2018 à 17.156 en 2019. Pour rappel, l’aérodrome de Zagora, pourvu d’une piste de 1.140 mètres de longueur, a démarré en 2007. Ceci grâce à la mise en place d’une ligne reliant Casablanca, à Ouarzazate et Zagora, laquelle a permis d’en augmenter sensiblement le nombre de passagers.

La région attend son intégration au réseau autoroutier
Parallèlement, la région attend son intégration au réseau autoroutier afin d’ouvrir la voie à son intégration interrégionale, en plus de l’option du tunnel d’Ourika, en lieu et place de celui de Tichka. Cette dernière infrastructure permettra de réduire considérablement la durée des trajets séparant la région des territoires avoisinants. Ainsi, le trajet entre Marrakech et Ouarzazate sera réduit d’une heure pour les automobilistes et d’environ une heure et demi pour les poids lourds. De surcroît, le ministère de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, à travers sa Direction régionale et ses directions provinciales, se mobilise pour sortir la région de son isolement. Au cours de ces quatre dernières années (2018-2021), la Direction régionale de l’équipement de Draa-Tafilalet a injecté, à travers 75 projets, plus d’1,11 MMDH pour l’amélioration du réseau routier dans les différentes provinces de la région. C’est la province d’Errachidia qui en accueilli le plus grand nombre (30), à hauteur de plus de 284 MDH, alors que celle de Zagora a capté le montant le plus important, (362 MDH et 21 projets achevés). Elles sont suivies par les provinces d’Ouarzazate et Tinghir, avec, respectivement, 224 MDH (11 projets réalisés) et 185 MDH (9 projets). Le reste a été alloué à la province de Midelt (4 projets achevés totalisant plus de 60,3 MDH). Aujourd’hui, le réseau routier classé, bien qu’encore peu dense comparé aux autres régions du Royaume, s’élève à 5.301 Km dont 4.027 km de linéaire (76% du total). Ce réseau englobe 2.143 km de routes provinciales dont 1.181 revêtues en plus de 1.842 km de routes nationales et 1.316 de routes régionales dont 1.004 revêtues.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO Docs

whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

FLO Retail & Shoes : ouverture d’une succursale au Morocco Mall



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page