Maroc

Dakasvir et Rivabir, deux médicaments 100% marocains contre l’hépathite C

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco
Trois mois après la mise sur le marché marocain du SSB 400, un traitement révolutionnaire à base de Sofosbuvir, le laboratoire national Pharma 5 lance la commercialisation des traitements complémentaires nécessaires pour la prise en charge totale et efficace des principaux génotypes d’hépatite C enregistrés au Maroc. 
Dakasvir et Rivabir, également 100% marocains, sont les deux nouveaux médicaments mis sur le marché. Ils présentent de «nombreux avantages», d’après le communiqué de Pharma 5. Outre le fait d’être économiquement plus accessibles au plus grand nombre – «la boite de Daclatasvir coûte 100.000 DH en Europe contre 1.549 DH pour celle de Dakasvir» -, ils permettent ensuite d’obtenir 95% de taux de guérison, contre 50% avec les anciens traitements, pour les génotypes 1 et 2 de l’hépatite C, d’après Pharma 5.
 

De même, poursuit le laboratoire pharmaceutique national, «ces traitements complémentaires présentent un autre argument de taille : leur faible taux de toxicité». En effet, explique Pharma 5, la prise de ces médicaments complémentaires s’accompagne de très peu d’effets secondaires, à la différence des anciens traitements complémentaires.


 
«En lançant SSB 400, nous nous étions engagés à mettre rapidement sur le marché marocain, à un prix accessible à tous, les médicaments complémentaires de dernière génération nécessaires à la prise en charge globale des patients souffrant d’hépatite C. En effet, SSB 400 est la pierre angulaire du traitement. Aujourd’hui, nous tenons notre engagement et mettons à la disposition des patients marocains cette composition optimale pour la guérison de l’hépatite C», explique Myriam Lahlou-Filali, directrice générale du groupe Pharma 5.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page