Maroc

Covid-19. Le patronat dénonce la cherté des tests

Dans une lettre adressée au ministère de la Santé, le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc demande à la tutelle la mise en place d’une offre unifiée et accessible de tests PCR. 

Le patronat marocain n’en peut plus des tarifs exorbitants des tests proposés par les laboratoires et hôpitaux de la place. À titre d’exemple, un grand établissement à Casablanca qui revendique une solide expérience en matière de dépistage avec des milliers de tests PCR, effectués à ce jour en partenariat avec les pouvoirs publics, propose des tests PCR et sérologiques à 500 DH et 100 DH, respectivement, par collaborateur.


Une somme importante pour les grandes sociétés, d’autant plus qu’il n’est pas rare de tomber sur des tests facturés à plus de 500 DH.

Face à cette situation, le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc est récemment monté au créneau pour tenter de remédier à l’offre hétérogène actuelle de tests PCR en termes de prix.

Dans une lettre adressée directement au ministère de la Santé, Chakib Alj demande la mise en place, par la tutelle, d’une offre unifiée et accessible de tests PCR. «…L’offre actuelle de tests PCR est hétérogène en termes de prix et reste peu abordable.Ainsi, nous vous prions, Monsieur le ministre, de bien vouloir intervenir auprès des laboratoires afin de revoir à la baisse et d’unifier le coût des tests PCR», est-il formulé dans ledit courrier.

Cette initiative permettrait de promouvoir le dépistage des salariés et de leurs familles et, ainsi, d’assurer la continuité d’activité dans des conditions saines, a poursuivi le patron des patrons.

Sans remettre en question les efforts déployés par le ministère de la Santé pour la lutte contre la pandémie de la Covid-19, notamment à travers l’efficacité de la campagne de vaccination des citoyens, Alj souligne cependant la nécessité de maintenir un niveau élevé de vigilance, notamment via des dépistages massifs en entreprise, compte tenu de la recrudescence du nombre des contaminations. 3.841 nouveaux cas de contamination, 76 décès et 6.815 guérisons ont été confirmés dans le Royaume, le 28 août 2021.

Les cas encore actifs s’élèvent à 60.502, alors que plus de 14,3 millions de personnes ont déjà reçu la seconde dose du vaccin.

Cette demande du patronat intervient quelques jours après la décision du ministère de la Santé de retirer le Gigalab Covid-19 Ag Gold Salive du marché, un test oral, rapide et accessible à presque toutes les bourses. Pour rappel, ces tests salivaires coûtent entre 100 et 150 DH.

Khadim Mbaye / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page