Maroc

Contrefaçon de marques : les autorités serrent la vis à Fès (photos)

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Les éléments du service régional de la police judiciaire de Fès ont procédé, la semaine dernière, à l’arrestation de dix individus recherchés pour leur implication dans une affaire de fabrication clandestine de détergents, et de reconditionnement de produits alimentaires destinés à la consommation.

À quelques jours du mois de ramadan, période de grande consommation de produits alimentaires, les autorités redoublent de vigilance pour éviter les pratiques commerciales illicites. C’est dans ce cadre qu’une opération menée par les équipes de la Brigade nationale de la police judiciaire et les services des deux préfectures de police de Meknès et Fès a donné lieu à plusieurs interventions dans les villes de Fès, Meknès, Sefrou et Moulay Yacoub. Après une série d’enquêtes et de collectes de preuves, cette opération menée en coordination avec la Direction générale de la surveillance du territoire national (DGST), a permis l’arrestation de 10 personnes pour leur lien présumé avec un réseau criminel actif dans la contrefaçon des marques commerciales. Il s’agissait de denrées alimentaires et de produits de nettoyage périmés emballés à nouveau puis stockés dans des conditions susceptibles de nuire à la santé publique, à des fins de commercialisation.


Contactés par Les Inspirations ÉCO, les responsables de la préfecture de police de Fès n’ont pu nous fournir de détails supplémentaires sur cette affaire, l’enquête judiciaire étant toujours en cours. Notons que la lutte contre ce genre de trafic ne représente pas une spécificité régionale, mais entre dans le cadre d’une stratégie menée sur l’ensemble du territoire national. « Cette récente intervention traduit la ferme volonté des autorités à réduire le phénomène d’imitation de marques importées ou de contrefaçon de marques produites au Maroc, dans le cadre des accords internationaux signés par le royaume », explique une source informée, ajoutant que c’est cette même volonté qui anime la stratégie nationale menée afin de hisser le pays au top 50 mondial du Doing business.

Cette opération, qui a été effectuée simultanément dans 11 entrepôts a permis de saisir de grandes quantités de produits alimentaires, de consommation et de nettoyage périmés de provenance inconnue, conditionnés avec de nouvelles dates de péremption en exploitant de fausses marques commerciales. Lesdits produits étaient stockées dans des conditions ne respectant pas les conditions de santé et d’hygiène conformes aux normes en vigueur. Les opérations d’inspection effectuées dans des espaces aménagés à l’intérieur de ces entrepôts ont permis de saisir des outils d’emballage et du matériel spécial pour la contrefaçon et l’impression de marques, en plus de centaines d’étiquettes de ces marques commerciales et d’importantes quantités de produits périmés que les suspects préparaient, ainsi que d’autres quantités prêtes à la commercialisation. Les suspects, âgés entre 28 et 56 ans, ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent. 

Mehdi Idrissi / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page