Maroc

Comptes régionaux de 2019: ce qu’il faut retenir de la note du HCP

Voici les neuf points clés de la note d’information du Haut-Commissariat au Plan (HCP) relative aux comptes régionaux de l’année 2019: 1. Sept régions ont enregistré des taux de croissance supérieurs à la moyenne nationale (2,6%). Il s’agit de Guelmim-Oued Noun (7,1%), de Laâyoune Sakia El Hamra (7%), Drâa-Tafilalet (5,8%), de Beni Mellal-Khénifra (5,6%), de l’Oriental (5,5%), de Dakhla-Oued Ed-Dahab (4%) et de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (3,8%).

2. Les trois régions de Casablanca-Settat, de Rabat-Salé-Kénitra et de Tanger-Tétouan-Al Hoceima ont créé 58% de la richesse nationale aux prix courants, avec 31,8%, 15,3% et 10,9% respectivement.


3. Cinq régions ont généré 34,7% du PIB. Marrakech-Safi avec 8,5%, Fès-Meknès avec 8,4%, Souss-Massa avec 6,7%, Beni Mellal-Khénifra 6% et l’Oriental avec 5,1%.

4. Les activités primaires restent l’apanage d’un nombre limité de régions. Six régions ont créé un peu près des trois quarts de la valeur ajoutée du secteur. Rabat-Salé-Kénitra, Fès-Meknès, Casablanca-Settat, Marrakech-Safi, Souss-Massa et Tanger-Tétouan-Al Hoceima ont contribué pour 73% à la création de la valeur ajoutée nationale du secteur primaire en 2019 au lieu de 74,9% en 2018.

5. Les activités du secteur secondaire sont concentrées dans Casablanca-Settat et Tanger-Tétouan-Al Hoceima qui ont participé pour 56,8% à la valeur ajoutée nationale du secteur en 2019 au lieu de 57% en 2018.

6. Une proportion de 59,4% de la richesse crée par les activités tertiaires est à imputer aux trois régions de Casablanca-Settat, de Rabat-Salé-Kénitra et de Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

7. Six régions présentent un PIB par habitant supérieur à cette moyenne nationale (32.394 DH).

8. La dispersion du PIB par habitant est en augmentation. L’écart absolu moyen est passé de 13.106 DH en 2018 à 13.115 DH en 2019.

9. Les régions de Casablanca-Settat, de Rabat-Salé-Kénitra et de Fès-Meknès ont accaparé un peu plus de la moitié (51,5%) des dépenses de consommation finale des ménages (DCFM) au niveau national, avec 25% , 14,8% et 11,7%, respectivement.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page