Maroc

Collecte des déchets : Averda sur de «bons rails» au Gabon

La filiale gabonaise d’Averda indique avoir collecté plus de 208.000 tonnes de déchets en une année au Gabon. Son contrat a été renouvelé jusqu’en 2021.


Un an après la signature de son contrat avec le gouvernement, la filiale gabonaise d’Averda semble être sur de bons rails. «À ce jour, Averda a collecté et géré plus de 208.000 tonnes de déchets, employant plus de 680 personnes, fournissant un service de 24 heures pour le gouvernement gabonais et la municipalité de Libreville», se félicite la société dans un communiqué. En outre, le concessionnaire a bénéficié d’un renouvellement automatique de deux ans lui permettant ainsi d’opérer sur le terrain jusqu’en 2021. Dans la capitale gabonaise et ses alentours, les services d’Averda comprennent, entre autres, la collecte des déchets ménagers, des gravats, des déchets de jardin, des déchets collectés dans les décharges illicites, ainsi que ceux récupérés sur les places des marchés locaux, qu’ils soient de rue, de gros ou qu’il s’agisse de foires. La compagnie se charge également de transporter les déchets collectés au centre d’enfouissement de Mindoubé, situé dans le 5e arrondissement de Libreville. «Grâce à sa position sur la côte atlantique de l’Afrique équatoriale, la capitale du Gabon, réputée pour son rythme de vie moderne, abrite plus d’un tiers de la population du pays. Nous sommes absolument ravis d’avoir réalisé, un an après le début de notre contrat, un impact aussi puissant et durable non seulement sur les perspectives générales de la capitale et sa célèbre beauté, mais aussi sur la manière dont la population de Libreville perçoit les déchets», déclare Zaher Mansour, Directeur du projet d’Averda pour le Gabon .

Gestion
Au Gabon, les activités d’Averda comprennent également le nettoyage manuel et mécanique des autoroutes asphaltées, des plages publiques accessibles ainsi que des berges et des embouchures, des rivières et des fleuves. L’ensemble de ces travaux profite «directement à l’industrie touristique florissante du pays», se réjouit l’entreprise de collecte de déchets. «Comprendre que les bouteilles en plastique ne doivent pas être jetées dans la rue, que les déchets doivent être éliminés de façon responsable et que l’obligation de diligence commence avec chaque résident de Libreville figurent parmi les bases que nous avons édifiées au Gabon. Pour Averda, la sensibilisation de la communauté est aussi importante que la composante contractuelle et notre objectif principal est d’éduquer la population et de lui permettre de respecter et de protéger l’environnement», note le directeur du projet d’Averda pour le Gabon . Considéré comme l’un des pays émergent de l’Afrique centrale, le Gabon est connu pour ses parcs nationaux protégés qui représentent plus de 10% de sa superficie. Sur le plan de la responsabilité sociale, la filiale gabonaise de la multinationale libanaise, qui est également présente au Maroc, assure que ses employés «bénéficient de formations professionnelles continues, de bonus mensuels, d’heures supplémentaires payées et sont également couverts par une assurance appropriée».

Présence élargie
Enfin, il faut noter qu’Averda est active au Moyen-Orient et en Afrique depuis 35 ans. Desservant plus de neuf millions de personnes au quotidien, Averda opère au Liban, en Arabie saoudite, aux Émirats arabes unis, au Sultanat d’Oman, au Qatar, au Bahreïn, ainsi qu’en Irlande, au Maroc, en Angola, en Jordanie, au Gabon et en Afrique du Sud. En dehors de la gestion des déchets, le champ d’action de l’entreprise inclut également le développement de solutions pour les eaux. Averda conçoit et met en place également des solutions à grande échelle pour récupérer des ressources précieuses et recyclables, notamment le papier, les métaux et l’eau.  


 

Le Plus de Maroc Export

L’Afrique présente un large éventail d’opportunités dans plusieurs secteurs : agroalimentaire, infrastructures, énergies, formation, etc. Les entreprises marocaines, eu égard à leurs expertises et expériences dans ces domaines ont beaucoup de débouchés à exploiter pour favoriser leur développement sur le continent. Maroc Export les accompagne afin d’augmenter leurs chances de mieux répondre aux appels d’offres. Les forums d’échanges d’expertises, à l’instar du Forum du Bénin, l’internationalisation du Salon de l’eau et l’internationalisation d’Elec Expo, en collaboration avec l’Amepa, la Fenelec et l’Ofec, sont autant d’actions à intensifier pour augmenter les chances des entreprises nationales de nouer des liens pour se voir confier des projets d’envergure. Maroc Export profite également des différentes rencontres pour organiser des rencontres B to B, en plus de missions d’affaires.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page