Maroc

CMR : quel bilan avec la conjoncture ?

La Caisse marocaine des retraites (CMR) a réussi à poursuivre l’amélioration de ses services et assurer leur continuité, en dépit des contraintes liées à la conjoncture exceptionnelle, a souligné le ministre de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun. «Malgré les contraintes liées à la conjoncture exceptionnelle que traverse notre pays, la CMR a réussi à poursuivre l’amélioration de ses services et assurer leur continuité, tout en préservant la sécurité sanitaire de ses employés et ses usagers», a dit Benchaâboun qui présidait la réunion du Conseil d’administration de la CMR, tenue par visioconférence.

À cette occasion, le CA a noté que la caisse a pu honorer ses obligations inscrites dans le contrat-programme conclu avec l’État, notamment le renforcement de la gouvernance de la caisse, l’accélération de la transformation digitale, l’augmentation du rendement du portefeuille financier et l’amélioration de sa gestion, en particulier à travers les financements innovants de l’État (le taux de rendement est passé de 3,73% en 2016 à 5,27% en 2020).


Concernant l’équilibre financier du régime des pensions civiles, le conseil a appelé à l’accélération du chantier de la réforme systémique des régimes de retraite, et ce, conformément aux orientations royales incitant à la mise en place d’un système intégré de protection sociale qui répond aux conditions de solidarité et de pérennité financière. Le conseil a également arrêté le budget de la caisse pour l’année 2021, dont les frais de gestion vont rester maîtrisés à moins de 0,58% des recettes des régimes gérés.

Les Inspirations Éco


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page