Maroc

Casablanca : une nouvelle zone de transit pour l’aéroport Mohammed V

L’ONDA a annoncé, lundi, la mise en service d’une nouvelle zone de transit à l’aéroport international Mohammed V de Casablanca, dédiée aux passagers en correspondance internationale.

L’Office national des aéroports (ONDA) a annoncé lundi la mise en service d’une nouvelle zone de transit dédiée aux passagers en correspondance internationale au sein de l’aéroport Mohammed V de Casablanca. Une démarche inscrite dans le cadre de l’amélioration des infrastructures et des services de l’un des hubs aériens les plus fréquentés d’Afrique.

Priorité à la fonctionnalité
La nouvelle zone de transit a été conçue avec une attention particulière prêtée à l’espace et à la fonctionnalité. Elle vise à offrir un environnement plus spacieux et efficace pour les voyageurs, en réduisant les temps d’attente et en améliorant l’efficacité opérationnelle.

Cette modernisation répond à l’augmentation continue du trafic passagers à l’aéroport Mohammed V, consolidant ainsi sa position stratégique dans le réseau aérien international. Dotée d’équipements de dernière génération, la nouvelle zone de transit améliore non seulement la sécurité mais aussi la fluidité des circuits de transit.

Les installations comprennent 11 nouveaux comptoirs d’enregistrement pour les passagers en transit, des équipements de sûreté avancés, 7 portiques magnétiques, des détecteurs de métaux portatifs, et 3 scanners corporels. Ceci, en plus de moyens d’amélioration de la mobilité grâce à 7 ascenseurs et 8 escaliers mécaniques.

Jusqu’à 2 millions de passagers
Lors de la cérémonie d’inauguration, Abdelhak Mazour, directeur de l’aéroport Mohammed V, a exprimé sa satisfaction.

«Nous mettons aujourd’hui en service une nouvelle zone de transit pour les passagers à l’international. Cette nouvelle zone, bâtie sur une superficie de 5.000 m², renforce la fluidité des passagers et les performances du système de contrôle et de sûreté de l’aviation civile», a-t-il déclaré.

Le responsable a également souligné l’importance de cette infrastructure pour faire face à l’accroissement du trafic, en collaboration avec Royal Air Maroc (RAM).

«Face à cet accroissement du trafic, il était essentiel pour nous, en collaboration avec Royal Air Maroc (RAM), de mettre à sa disposition une zone assez large capable de traiter jusqu’à deux millions de passagers par an, ce qui est significatif», a-t-il ajouté.

En matière de sûreté, l’ONDA a investi dans des équipements de haute performance capables de détecter les explosifs liquides et solides, garantissant ainsi des conditions de transit optimales.

«Ces équipements sont à la disposition de nos partenaires de la sûreté pour qu’ils puissent travailler dans des conditions optimales», a précisé Mazour.

Avec cette nouvelle zone de transit, l’aéroport international Mohammed V continue de se développer et de s’adapter aux besoins croissants des passagers, tout en se préparant pour les grands événements sportifs que le Maroc s’apprête à accueillir. Soulignons que cette modernisation entre dans le cadre de la stratégie globale de l’ONDA visant à améliorer les infrastructures aéroportuaires du pays, soutenant ainsi le développement économique et touristique du Maroc.

Sami Nemli / Les Inspirations ÉCO


whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

Évolution des prix des fruits et légumes à Casablanca



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page