Maroc

Casablanca-Settat : Les cultures ont résisté au froid

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

La pluviométrie moyenne cumulée au 23 janvier dernier s’élève à 194 mm, enregistrant ainsi une hausse de 127% par rapport à la campagne précédente et une augmentation de 5% par rapport à la moyenne d’une année normale. La baisse des températures jusqu’à 4° n’a pas impacté les cultures agricoles.


Les conditions climatiques sont très favorables à la campagne agricole 2016-2017 au niveau de la région Casablanca-Settat. «La pluviométrie moyenne cumulée au 23 janvier dernier se hisse à 194 mm, enregistrant ainsi +127% par rapport à la campagne précédente et +5% par rapport à la moyenne d’une année normale», note-on auprès de la Direction régionale d’agriculture (DRA) de Casablanca-Settat. À partir du 16 janvier dernier, les températures moyennes ont connu une baisse d’environ 3°C dans la région par rapport à la campagne précédente.

La température minimale absolue affichée est de 4,3°C contre 8°C enregistrée la campagne écoulé. «Cela montre l’absence de gelée (0°C) dans la région au cours de cette période froide». Les températures minimales enregistrées restent à des niveaux suffisamment modérés pour être peu préoccupants au niveau de la région. De plus, les pluies enregistrées du 21 au 23 janvier (cumul moyen d’environ 30 mm) permettront, selon la DRA, de satisfaire largement les besoins en eau des cultures d’automnes et d’assurer une relance importante de leur croissance. L’état sanitaire des cultures est très satisfaisant pour l’instant. Le froid a fortement limité l’attaque des ravageurs et des parasites, ce qui permet d’aborder la suite de la campagne plus sereinement que l’année dernière. Cependant, après la période de froid, des interventions d’entretien des cultures seront nécessaires. En attendant, l’état des parcours s’est amélioré grâce aux pluies survenues lors de la campagne agricole en cours. Son impact positif sur le cheptel de la région, qui est en bonne santé, est considérable. Pour sa part, le niveau de la réserve en eau stockée dans le complexe hydraulique Al Massira-Hansali a connu une nette amélioration avec un stock de 1,7 milliard de m3 représentant près de 49% de sa capacité au 23 janvier dernier, contre 73% au cours de l’année dernière à la même période, soit une régression de 24% . Rappelons que la dotation en eau allouée au périmètre irrigué au titre de l’actuelle campagne agricole est de 590 millions de m3.

Cette dotation représente une grande sécurité pour les secteurs irrigués. Actuellement, 210 millions de m3 d’eau ont été consommés, soit 34% de la dotation. Concernant l’état d’avancement de la campagne agricole, à savoir le programme cultural et les emblavements, la DRA souligne la programmation de l’emblavement d’une superficie de 884.000 ha de céréales d’automne dont 51.000 ha irrigués, d’une superficie de 79.000 ha de cultures fourragères dont 36.500 ha irrigués, d’une superficie de 45.000 ha de légumineuses, de 16.000 ha de betteraves et de 15.000 ha de maraîchage. L’état des cultures installées est généralement bon. Les peuplements sont très satisfaisants, les cultures sont homogènes, régulières et se développent normalement en profitant du stock d’eau dans le sol suite aux dernières pluies. Dans le cadre des dispositions prises par le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime, une disponibilité des facteurs de production a été assurée, essentiellement 431.190 qx de semences sélectionnées de céréales qui ont été vendus aux agriculteurs au niveau de 66 points de vente, soit 65% de blé tendre, 29% de blé dur et 6% d’orge. 135.500 qx d’engrais ont également été vendus. Pour assurer une bonne production des semences sélectionnées, un ambitieux programme de multiplication de semences a été implémenté au niveau de la région Casablanca-Settat. En effet, une superficie de 16.455 ha a été emblavée, 31% dans les secteurs irrigués et 69% dans les zones bour. Cette opération permettra d’assurer la disponibilité des semences sélectionnées pour la campagne prochaine.


Des aides de plus de 415 MDH

Les aides étatiques octroyées aux agriculteurs dans le cadre du FDA en 2016 pour l’investissement agricole dans la région se hissent à 415,93 MDH au profit de 22.264 agriculteurs. Le montant de l’aide de l’État au titre de 2016 est le plus élevé des 7 dernières années. La répartition de cette aide, par rubrique, s’effectue comme suit: 54% pour les projets d’irrigation, 26% pour la production animale, 17% pour les équipements agricoles, 2,6% pour les étables et 0,4% pour les unités de valorisation et l’arboriculture fruitière. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page