Maroc

Campagne anti-Covid : 450 exploitations ciblées dans le fief des agrumes

La septième campagne de sensibilisation se déroulera durant les prochaines semaines à Taroudant, premier fournisseur d’agrumes au Maroc. 450 exploitations agrumicoles et 24 stations de conditionnement sont visées par cette opération.

Et de sept pour la campagne de sensibilisation et de communication anti-Covid-19 dans les principaux bassins de production agricole du royaume. Malgré le contexte de crise hydrique qui sévit à Taroudant, notamment dans le périmètre agricole de Sebt El Guerdane, l’un des principaux fournisseurs d’agrumes au Maroc, cette situation n’a pas empêché les agrumiculteurs et les acteurs publics d’initier cette action parallèlement au démarrage de la campagne d’exportation des agrumes. Le coup d’envoi de cette opération a été donné en coordination avec le comité de veille provinciale de Taroudant au siège de la COPAG-Jaouda à Aït Laaza à Taroudant. Elle a été communément initiée, du côté des professionnels, par la Fédération interprofessionnelle marocaine des agrumes (Maroc Citrus), l’ASPAM et l’ASCAM, en plus de l’Office national du conseil agricole (ONCA) et de l’Office de mise en valeur agricole du Souss-Massa du côté de l’administration. «La campagne consacrée aux agrumes du bassin de production de Taroudant intervient après le premier coup d’envoi de cette campagne de sensibilisation anti-Covid-19 à Chtouka pour la filière des fruits et légumes. D’autres campagnes ont suivi, notamment à Berkane au niveau de la région de l’Oriental pour les filières d’agrumes et l’olivier. Les mêmes filières ont été ciblées à Marrakech, notamment à Kelâa Sraghna, en plus des fruits rouges à Rabat-Salé-Kénitra, des arbres fruitiers à Fès-Meknès et de la filière laitière à Béni Mellal-Khénifra à partir de Fkih Ben Salah», explique Abdelali Boudra, directeur régional de l’ONCA dans le Souss-Massa.


Maroc Citrus s’implique
Cette septième campagne se déroulera durant les trois prochaines semaines, pour le renforcement des règles d’hygiène, de distanciation et des dispositifs sanitaires et préventifs sur le lieu de travail. «La continuité de la production agrumicole est intimement liée au respect des mesures sanitaires. Et compte tenu des effets néfastes de la pandémie tant sur le plan sanitaire qu’économique, il était nécessaire de renforcer notre mobilisation contre la recrudescence de la Covid-19 à travers la prévention et la sensibilisation», explique Moulay M’Hamed Loultiti, président de la Fédération interprofessionnelle marocaine des agrumes. Ce dernier a rappelé que l’interprofession (Maroc Citrus) a déjà mis en place, en partenariat avec les autorités et services sanitaires, le protocole sanitaire à respecter dans les exploitations et les stations de conditionnement en plus de la préparation d’un guide de conduite, compte tenu de l’importance de la filière d’agrumes, génératrice d’emploi et de devises.

Agrumes : le Souss assure 65% à l’export
Cette filière couvre 40.000 ha dans la région Souss-Massa et produit l’équivalent de 580.000 tonnes selon l’Office de mise en valeur agricole Souss-Massa, soit 65% d’exportations et 35% de la production à l’échelon national. «Cette campagne est une complémentarité à celle déjà initiée pour la filière des fruits et légumes à Chtouka. Elle s’est soldée par un bilan positif avec une prise de conscience collective des mesures de prévention et protection sanitaire. Cette seconde phase de la campagne au niveau régional porte un appui supplémentaire au système de protection et de prévention mené par le comité de veille sanitaire pour la filière d’agrumes, qui génère 15 millions journées de travail dans la région du Souss», précise Noureddine Kessa, directeur régional de l’ORMVA. Ajoutant que «les mesures sanitaires ont déjà été adoptées dans l’ensemble des exploitations agricoles et stations de conditionnement, mais le rôle de la campagne est de renforcer le dispositif de prévention et de protection pour maintenir la cadence de travail et de production», indique-t-il.

Plus de 18.750 personnes visées
En chiffres, cette campagne cible 450 exploitations agrumicoles, dont 180 étalées sur moins de 10 ha, 180 autres exploitations d’une superficie oscillant entre 10 ha et 40 ha, en plus de 90 exploitations dépassant 40 ha. Pour les stations de conditionnement et d’emballage, la campagne touchera au total 24 stations, ainsi que 11 souks et 8 agglomérations, en plus de 4 points de rassemblements des ouvriers, appelés communément les moquefs au niveau de Taroudant, El Guerdane, Oulad Teima et Oulad Berhil. Au total, l’opération permettra de toucher, selon l’ONCA, plus de 18.750 personnes, à travers la mobilisation de 8 équipes sur le terrain (60 séances pour chaque équipe) et de 12 véhicules. «Des conseillers relevant du secteur privé sont également impliqués dans cette action pour l’encadrement de la main-d’œuvre afin d’augmenter le nombre de séances de sensibilisation», ajoute Abdelali Boudra, directeur régional de l’ONCA dans le Souss-Massa. Par ailleurs, l’ONCA a mobilisé au niveau national plus de 81 conseillers agricoles, avec le concours d’autres partenaires, et 48 véhicules. 816 exploitations agricoles et 92 stations de conditionnement, ainsi que 25 agglomérations, ont été visées au cours des différentes campagnes initiées jusqu’à présent.

Yassine Saber / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page